Les membres de Lalit ont tenu une conférence de presse hier après-midi pour faire part de leur incompréhension au sujet du traitement de l’affaire des nouvelles cartes d’identité par le gouvernement. Dans ce contexte, Lalit réclame l’institution d’une commission d’enquête sur le contrat avec la Singapore Corporation et adresse une série de questions au ministre des Technologies informatiques Roshi Bhadain.
« M. Bhadain, is it not better to institute a Commission of Enquiry into the Navin Ramgoolam contract with the Singapore Corporation than to introduce all the repression the ID Card system involves just because « it cost Rs 1,2 billion » ? Surely we can all just use the new cards already issued in the way the cards were always used from 1987 », explique Lalit dans la série de questions posées au ministre des TIC.
L’autre question principale des membres de Lalit porte sur le stockage des photos dans la base de données à Ébène. « M. Bhadain, if the State will no longer use the ID Card system for « identification » (i.e pick out one face or fingerprint from a whole data-base, known as « one-to-many ») and will now only be used for « verification » (i.e one-to-one checks with card-holder present), then what on earth is the use of stocking the photos of the entire population on your database in Ebene ? What exactly are our photographs doing there ? Why they have not been deleted as you promised, and as the two Supreme Court judgements called on Government to do five months ago, along with out fingerprints ? »