La Casino Employees Union (CEU) a rendez-vous cet après-midi avec le Chairman de la State Investment Corporation (SIC), Jairaj Sonoo. Une réunion de la dernière chance qui déterminera si le syndicat entrera ou non en grève de la faim à partir de demain, comme annoncé. Après le départ du Managing Director, Prem Beejan, la semaine dernière, la CEU insistera pour que l’Officer-in-Charge Chandra Ram soit rappelée à l’ordre.

Les responsables du syndicat sont convoqués cet après-midi à une réunion avec le Chairman de la SIC, qui gère les Casinos de Maurice. La semaine dernière, alors même que la CEU annonçait une grève de la faim pour le 6 mars, le départ du Managing Director du SIC et des Casinos, Prem Beejan, a été annoncé. On ne sait encore s’il s’agit d’une démission ou si son contrat n’a pas été renouvelé.

Il est donc probable qu’à la réunion de cet après-midi, le nom de son remplaçant soit annoncé. Mais ce qui préoccupe le plus le syndicat, c’est le rôle de l’Officer-in-Charge Chandra Ram aux casinos. Selon le négociateur de la CEU, Ivor Tan Yan : « Nous allons à cette réunion pour discuter, mais le plus important pour nous sera de réclamer que Chandra Ram ne soit plus impliquée dans l’opération et la discipline. » Ce dernier insiste sur le fait que la gestion des casinos doit se faire sans ingérence politique. « Dans toute cette affaire, il y a le pouvoir politique derrière. Pour notre part, si la direction des casinos ne veut pas entendre raison, nous n’aurons d’autres choix que d’aller vers notre grève prévue pour demain. Et ce serait dommage. »

Rappelons que la CEU s’est élevée contre la situation qui prévaut aux Casinos de Maurice. Le syndicat critique en particulier les « agissements » de l’Officer-in-Charge, qui bénéficierait de la « protection du bureau du Premier ministre ». Lors d’une conférence de presse la semaine dernière, le syndicat avait même menacé de révéler avec qui la principale concernée est liée.