Le poste de police de Bain des Dames

De son lit d’hôpital, un habitant de Cassis a porté plainte contre la police pour agression.

Dans la soirée de samedi, à la Rue Menagerie, Cassis, Jean Christophe Farell, 32 ans, recevait des proches à son domicile. La fête battait son plein.

Aux alentours de 2h du matin, une patrouille de police de Bain-des-Dames a débarqué sur les lieux pour sommer le propriétaire de baisser le volume de la musique. Selon les dires de Jean Christophe Farell, une altercation a éclaté entre un des policiers et lui.

Ce maçon affirme que le policier lui a passé les menottes et qu’il a été emmené à Les Salines. Sur place, quatre policiers, dont celui qui lui a passé les menottes, l’ont agressé.

Dans sa déposition, le trentenaire dit avoir reçu de coups des poings, ajoutant que les policiers se sont acharnés sur lui avec leurs matraques. Après quoi, ces derniers l’ont conduit à l’hôpital Jeetoo pour des soins.

Admis à l’hôpital, Jean Christophe Farell souffre de blessures à l’oeil gauche et sur tout le corps en raison des coups reçus.

Contactée, la police de Bain-des-Dames n’a pas souhaité réagir à cette affaire et nous a demandé de nous tourner vers la cellule de communication de la police. Du côté des Casernes centrales, on nous indique que la victime devrait se référer à l’Independent Police Complaints Commission (IPCC) pour qu’une enquête indépendante soit entamée.

Jean Christophe Farell devrait être autorisé à regagner son domicile ce lundi.