« Ce que le pays a vécu samedi est une catastrophe naturelle sans précédent dans la mémoire de tous les Mauriciens », a déclaré hier le Premier ministre à l’issue d’une séance de travail avec ses principaux collaborateurs à Clarisse House, Vacoas. Navin Ramgoolam a aussi annoncé un jour de deuil national et un jour férié pour aujourd’hui.
« Finn ena enn deluge ki finn vini dan enn lespas de deux heures kot 152 mm la pli inn tombe dan rezion Port-Louis », a déclaré Navin Ramgoolam hier. Il a observé que des torrents violents sont descendus de la Montagne des Signaux « enn kote vers Bell-Village ek Pailles ek lot kote vers la rue Labourdonnais ek le centre de Port Louis ».
« La vitesse ek lakel sa bann torran dilo-la finn desan ek la kantite dilo finn koz enn gran tragedi humaine. Zordi (Ndlr : hier) nou pe deplor malheureusement huit dese… », a ajouté le Premier ministre. Il a aussi présenté ses condoléances aux familles touchées par cette tragédie au nom de la nation, du gouvernement et en son nom. Et d’observer que la police, la Special Mobile Force, la National Coast Guard, les pompiers, le personnel hospitalier, les services sociaux, entre autres, travaillent d’arrache-pied depuis hier en vue d’aider les familles affectées et de retrouver les personnes portées manquantes.
Navin Ramgoolam a par ailleurs remercié la population pour sa solidarité spontanée envers ceux touchés par « la calamité qui a frappé Port-Louis et ailleurs ».
Il n’a pas manqué de déplorer le fait que certaines personnes tentent de faire de la politique avec une catastrophe nationale qui a bouleversé toute la nation mauricienne. « Li vreman bien sagrinan… Je suis resté en contact avec tous les services concernés, et ce matin (Ndlr : hier) j’ai eu une nouvelle réunion pour passer en revue la situation et les travaux de réhabilitation entrepris par chaque service », a-t-il dit.
Le Premier ministre a rappelé que depuis l’arrivée de son gouvernement au pouvoir en 2005, plus de Rs 1,5 milliard ont été injectées dans la construction et l’aménagement de drains, précisant que pour la capitale, environ Rs 500 millions ont été dépensées en ce sens.
D’autres rencontres avec les différents responsables de service sont prévues pour assurer que les travaux de réhabilitation et l’encadrement social se font dans les meilleures conditions, a déclaré le PM. Ces réunions, a-t-il ajouté, permettront aussi d’émettre de nouvelles propositions afin de s’assurer que les services soient encore plus efficaces dans les circonstances dramatiques qu’a connues le pays hier.