Les Championnats nationaux minimes d’athlétisme qui ont eu lieu samedi au stade Germain-Comarmond à Bambous ont été marqués par les dix-sept médailles, dont treize en or, raflées par les dix athlètes rodriguais à y avoir pris part cette année. Les sept athlètes réunionnais qui y participaient ont également fait parler d’eux en enlevant deux médailles d’or, deux d’argent et une de bronze.
Si les records n’ont pas été au rendez-vous comme l’on aurait pu s’y attendre, on dira par contre que cette compétition a davantage réussi aux athlètes rodriguais et réunionnais qu’aux Mauriciens. Des treize médailles d’or remportées par les jeunes rodriguais, cinq sont à mettre à l’actif des garçons et huit au compte des filles. Trois autres médailles d’argent ont été remportées par les filles ainsi qu’une de bronze chez les garçons.
Les championnes nationales chez les filles sont Liliane Potiron, (60 m et triple saut), Claudia Bernard (300 m haies), Jasmina Perrine (800 m) ainsi que Dorathy Jean (poids-javelot) et Nathanielle Samoisy (disque). Chez les garçons, Fabio Édouard (javelot) et Lawan Fung Chung, celui-ci réalisant le doublé disque-marteau, se sont démarqués. Cette équipe était accompagnée d’Enrico Louis, ancien sprinter de haut niveau.
Les athlètes réunionnais au nombre de deux filles et cinq garçons ont été à l’honneur notamment au 100 m filles par l’entremise de Medith Turtpin et au lancer du poids garçons où J. Teddy Copayer s’est imposé avec un jet de 13,26 m. L’équipe de l’île soeur était accompagnée de deux dirigeants, soit Henri Bureau et Christian Rossille, représentants des collèges Bourbon de St-Denis et Gaston Crochet de la Plaine de Palmistes. Elle était venue pour concourir à la phase régionale des intercollèges d’atthlétisme.
Quant aux athlètes mauriciens, on retiendra que l’unique triplé de la compétition porte le sceau de Bryan Tonta aux 100 m, hauteur et longueur.