Le taux de croissance dans le nombre d’arrivées touristiques en janvier constitue un signal pour l’industrie touristique et l’économie. L’hôtel du gouvernement répugne le terme « essoufflement ».

Toutefois, en janvier, la progression du nombre de touristes n’a été que de 1,1%, soit 122 273 visiteurs, contre 120 974 en janvier 2018. Les cinq principaux marchés constituant 59,5% de visiteurs restent la France (26 902), La Réunion (17 824), l’Allemagne (12 031), la Grande-Bretagne (8 370) et l’Afrique du Sud (7 669).

Un autre facteur qui viendra se greffer aux difficultés de ce secteur est annoncé en fin de semaine. La compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, s’apprête à rendre public son dernier bilan trimestriel et pour les neuf premiers mois de l’exercice en cours. Aux dernières indications, les chiffres évoluent nettement dans le rouge, pour ne pas dire… piquent du nez !