Le footballeur chinois Zhang Li, accusé d’avoir insulté l’international sénégalais du Shanghai Shenhua Demba Ba, a démenti les propos racistes dont s’était plaint l’attaquant et fustigé « des calomnies », sa première réaction dans une affaire qui ébranle le milieu chinois du ballon rond.

« La calomnie se répand et enfle, je pourrais vous poursuivre en justice. Je ne suis pas un fauteur de troubles », a déploré Zhang Li, milieu de terrain du Changchun Yatai, dans un message posté samedi sur son compte officiel de la plateforme de microblogs Weibo.

« Après l’incident, toutes sortes de démons et monstres ont déversé des tombereaux de saletés sur moi pour me stigmatiser, mais je les ignorés, attendant que les autorités affirment à tous que je ne suis pas raciste », a-t-il insisté.

Une vive altercation entre Demba Ba, très en colère, et Zhang Li était intervenue le 4 août à Changchun (nord-est de la Chine) lors d’un match de Championnat, provoquant un début d’échauffourées générale sur le terrain.

L’entraîneur du Shanghai Shenhua, Wu Jingui, avait déclaré après la rencontre qu' »un joueur du Changchun Yatai avait employé des mots d’insultes envers lui (Ba). »

Plusieurs médias chinois avaient fait état du caractère raciste des propos visant Demba Ba, tandis que le Sénégalais s’était lui-même exprimé sur les réseaux sociaux, en re-tweetant des messages de soutien et de lutte contre le racisme.

Après avoir ouvert une enquête, la Fédération chinoise a infligé vendredi une suspension de six matches à Zhang Li, l’accusant d’avoir « perturbé le bon déroulement du match, provoqué du désordre et des répercussions sociales négatives »… mais sans mentionner le racisme dont s’était plaint l’attaquant sénégalais.

L’instance a ajouté une amende de 42.000 yuan (près de 5.300 euros) à sa suspension.

Dans son message, Zhang Li a exprimé « sa reconnaissance à la Fédération pour son équité », admettant lui-même qu’il avait bel et bien « interféré avec le bon ordre du match, évidemment ».

« Je suis une personne très ordinaire, sans ambition, je veux juste jouer tranquillement, me faire davantage d’argent, prendre soin de ma famille », a également indiqué le footballeur. « Je ne veux pas provoquer d’étincelles ».

Demba Ba, formé en France mais qui s’est révélé en Allemagne à Hoffenheim (2007-2011), a connu un premier passage au Shanghai Shenhua entre 2015 et 2016 avant d’y retourner en juillet.