L’enquête se poursuit concernant l’individu, surpris durant son cambriolage, qui a fait une chute du deuxième étage d’un appartement à Chinatown, hier, dimanche 22 avril. Le propriétaire de la maison a quant à lui été interpellé par la police qui le soupçonne d’avoir tabassé le voleur présumé avant de le jeter du balcon. Toutefois, durant son interrogatoire dimanche, le jeune homme a nié les accusations portées contre lui.

Le grand-père et le cousin du propriétaire ont également été entendus par la police. Ils ont été autorisés à regagner leur domicile après l’interrogatoire. Cependant, le propriétaire de la maison a, lui, passé la nuit en détention policière. Les enquêteurs devraient prendre une décision aujourd’hui sur la marche à suivre le concernant.

Pris en flagrant délit par le propriétaire des lieux, le cambrioleur avait essayé de prendre la fuite en traversant par la terrasse qui donne sur la rue principale. Il a atterri brutalement sur l’asphalte et souffre de graves blessures au corps. L’individu a par la suite été transporté à l’hôpital Jeetoo où il a été admis aux soins intensifs.

Le propriétaire de la maison, âgé de 26 ans, soutient qu’il a seulement voulu assurer la sécurité de sa famille, ignorant si l’intrus portait une arme sur lui ou pas durant son altercation avec celui-ci. Il a d’ailleurs indiqué avoir lui-même alerté la police quand l’intrus, un habitant de Baie-du-Tombeau, s’est retrouvé à terre. Il a montré aux enquêteurs et aux éléments de la Scene of Crime Office (SOCO) ses différents faits et gestes lors d’un exercice de reconstitution des faits, dimanche après-midi.