La décente des experts de fin mai dernier à Mayotte a permis aux pays membres de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien d’avoir une idée beaucoup plus précise de l’organisation des 10es Jeux, prévus du 30 juillet au 5 août prochain, à Antananarivo à Madagascar. C’était aussi l’occasion pour les pays participants, nommément Maurice, La Réunion, Seychelles, Comores, Mayotte, Djibouti et Madagascar de soumettre leurs listes nominatives définitives en vue des ces Jeux. Maurice a elle soumis une liste composée de 76 athlètes parmi lesquels se trouvent aussi le nom des réservistes.
De cette liste, on retiendra l’admission de trois jeunes qui ne sont pas nés entre 1999 et 2001 comme le stipule les règlements. Il y a d’abord la judokate Gertrude Cupidon née le 12 juin 2002 et les pongistes Ryan Descann et Zayann Sheik Hossen qui sont eux nés un 2 mars et un 24 septembre 2004 respectivement. Selon le secrétaire-général de la CJSOI le Mauricien Nagalingum Pillay Samoo, ces dérogations ont été accordées à l’issue d’une demande faite lors de la réunion des experts. Il a souligné que les autres pays ont également bénéficié de dérogations semblables. En revanche, la proposition réunionnaise pour que le concours du javelot soit inscrit en athlétisme tout en gardant le même nombre de participant par équipe n’a pas été retenu. Une décision motivée par le fait qu’un autre concours de lancer, notamment le poids, est déjà inclus dans le programme de ces 10es Jeux.
D’autre part, les experts présents à Mayotte ont pu avoir une idée beaucoup plus précise sur l’organisation de ces 10es Jeux. En effet, la délégation malgache présente, dont le Directeur des Jeux Haja Ratovonirina, a fait une présentation de l’état d’avancé des préparatifs. Il a également donné de plus amples d’informations sur les hôtels de la ville où seront hébergés les différentes délégations, officiels et ministre de la Jeunesse et des Sports présents à ces Jeux. Haja Ratovonirina a aussi donné des détails sur les sites de compétition. Comme indiqué dans ces mêmes colonnes il y a pas longtemps, ces Jeux auront lieu dans les infrastructures se trouvant dans le complexe sportif de Mahamasina et dans les alentours de la ville. Les mesures prises au niveau médical et de la sécurité des délégations ont aussi été expliqué lors de cette réunion des experts.
Par ailleurs, une réunion ministérielle aura lieu le 18 juillet à Madagascar toujours. L’objectif étant de débattre à nouveau de la proposition du président de la CJSOI, Jean-Anicet Andriamosarisoa, lors de la dernière réunion des experts de Mayotte. Il avait alors proposé que seul le drapeau de la CJSOI soit hissé pendant la cérémonie de remise des médailles. On se souvient que cette proposition n’avait pas fait l’unanimité d’où la décision de remettre les discussions au 18 juillet prochain. Il convient aussi de souligner que Maurice, Djibouti et les Seychelles, s’étaient tous abstenus sur la question. Les Comores n’étaient  eux pas présents à cette réunion. Si cette proposition est approuvée, ceux présents à Madagascar le 18 juillet, procéderont alors à quelques amendements à la Charte des Jeux. Il nous revient aussi que les autres discussions à la réunion de Mayotte seront passées en revue.