La somme de Rs 200 proposée par le gouvernement comme compensation salariale sonne comme une douche froide du côté du mouvement syndical.

Insatisfait de la somme proposée, Atma Shanto a indiqué que « Rs 200 ne représentent rien. » Le syndicaliste a estimé que « la somme de Rs 200 ne rétablira pas le pouvoir d’achat des pensionnaires et des travailleurs du privée comme du public ». Et de rajouter que « nou rezet sa Rs 200 la ».

Haniff Peerun, président du Mauritius Labour Congress a abondé dans le même sens.

Pour le syndicaliste, la somme de Rs 200 est “une insulte à la classe des travailleurs”. Et d’estimer que le gouvernement aurait dû venir avec une proposition qui aurait allégé le fardeau des « ti travayer« .

Le mouvement syndical a proposé lors de la réunion tripartite de ce matin qu’une autre « réunion présidée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth lui même soit organisée ».

À noter que le gouvernement a proposé la somme de Rs 200 comme compensation salariale, ce vendredi 29 novembre lors des négociations réunissant patronat et syndicats.

Ceux qui touchent entre Rs 10 200 et Rs 50 000 sont éligibles à cette compensation de Rs 200.