Source : www.olympic.org

Selon les observateurs, le 36e congrès de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) a connu le succès escompté. Réunis le week-end dernier à Cancún au Mexique, les représentants des 200 fédérations affiliées, dont Fayzal Bundhun, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), ont ainsi pu être mis au courant des nouvelles perspectives au niveau de cette discipline. Qui plus est, le nouveau ballon Mikasa a été présenté, alors qu’il a été décidé que la Russie organisera les championnats du monde prévus en 2022.

Au cours de ce congrès, Ary Graça, président de la FIVB, a rencontré les représentants des différentes confédérations. Au niveau de l’Afrique, il s’est dit en faveur d’investissements dans de nouveaux projets et événements. Une façon de donner une nouvelle impulsion à cette discipline vu le potentiel existant et qui demande à être renforcé. « Il faut assurer que le volley-ball demeure une des disciplines les plus excitantes et de grande qualité. Le nombre de 50 millions de licenciés devra être atteint d’ici à 2024 », a d’ailleurs fait ressortir Ary Graça au cours de son allocution.

Lors de ce congrès, onze buts stratégiques ont été exposés aux différents membres. Parmi, le vœu que le volley-ball passe du groupe 2 au groupe 1 au classement du Comité international olympique (CIO), qu’une meilleure audience soit obtenue à travers une campagne de marketing, la signature de quatre nouveaux global sponsors d’ici à 2020, l’augmentation du budget annuel de la fédération internationale de $ 31 millions à 66 millions et un bidding encore plus compétitif et effectif en vue des échéances d’envergure. Tout en émettant le vœu que ces projets se concrétisent, le président de la FIVB s’est réjoui du lancement de la Ligue des Nations, du succès remporté par les championnats du monde tenus en 2014 et cette année, et du Word Tour en beach-volley, de même que le développement graduel du snow volley.

Quant au nouveau ballon V200w de la marque Mikasa, il sera utilisé pour la première fois lors de la Coupe du Monde prévue l’année prochaine et ensuite aux Jeux Olympiques de Tokyo l’année suivante. Ce nouveau ballon remplacera ainsi le MVA 200, qui avait été utilisé pour la première fois lors des Jeux Olympiques 2008 à Beijing.