L’ancien chef commissaire de Rodrigues Johnson Roussety est arrivé à la New Court House en début d’après-midi aujourd’hui où les magistrates Véronique Kwok Yin Siong Yen (président de l’instance criminelle de la cour intermédiaire) et Kesnaytee Bissoonauth ont rendu publique leur décision. 
Le prévenu a été trouvé coupable d’avoir, le 7 novembre 2009 à Port-Mathurin, « exercise pressure by means of threat, upon a Public Official with a view to the performance, by that Public Official, of an act in the execution of his duties. »
L’Independent Commission against Corruption (ICAC), représentée par Me Kaushik Goburdhun, le poursuivait sous l’article 9 de la Prevention of Corruption Act (PoCA) pour influencing public official. Il avait plaidé non-coupable et était représenté par le Senior Counsel Me Gavin Glover.
Selon les allégations de Jean-Claude Pierre-Louis, Island Chief Executive de l’Assemblée régionale de Rodrigues, l’accusé l’aurait menacé dans son bureau. L’ancien chef commissaire lui aurait dit de se plier à sa volonté et de mettre en place un comité de sélection composé de membres qu’il aurait choisis concernant la nomination de 250 General Workers. Il aurait fait comprendre à Jean-Claude Pierre-Louis qu’il devrait soumettre sa démission si cela n’était pas fait et qu’il demanderait au Premier ministre de le limoger si toutefois il décidait de ne pas démissionner.
Les magistrates Véronique Kwok Yin Siong Yen et Kesnaytee Bissoonauth feront connaître la sentence vendredi.