C’est dans un monde onirique que Joëlle Ecormier, auteure, et Aurélia Moynot, plasticienne, nous convient à travers le spectacle de marionnettes « Théodore, le passager du rêve « , d’après le roman de Joëlle Ecormier, le samedi 5 avril à 20h à l’Ecole du Nord à Labourdonnais, Mapou. Ce spectacle est une création du Théâtre des Alberts de la Réunion. Le spectacle est ainsi décrit par le metteur-­en-­scène Eric Doménicone : Mettre en scène Théodore, c’est mettre en scène une fantasmagorie.   
Théodore est un rêve, raconté au matin par un ami, dans le calme d’un début de journée. Notre protagoniste porte en lui la marque de toutes les humanités, une trace de tous nos désirs. Pourquoi éprouve-t-on, dès la première scène, une très forte amitié pour cet individu mystérieux et obstiné? Comme la chouette Aristophane, chef de la gare des rêves guide de Théodore, nous voulons nous mettre dans les pas du rêveur. Nous voulons aussi l’accompagner dans son impossible Quête. Que cherche Théodore?
Cherche-­t-­il l’Amour ? Est-­il un rêveur osant braver l’interdit des voyages dans les autres mondes, s’obstinant à retrouver un être rencontré en songe?
Ou plus simplement est-il à la recherche de lui-même? Joëlle Ecormier a écrit bien plus qu’une histoire peuplée d’êtres étranges et de situations fantaisistes. Joëlle, comme souvent dans ses écrits, nous ouvre toutes les portes de notre inconscient, elle nous offre d’emprunter le chemin de nos vies et de nos sommeils. Ce monde des rêves appartient à notre intimité, nous ne pouvons qu’évoquer ce territoire, le représenter, serait bien audacieux. Il est mouvant, insaisissable car ne répondant à aucune de nos lois terrestres. Notre inconscient, pudique, ne se dévoile pas, tout juste pouvons-nous l’apercevoir, fuyant au lever du soleil… Suivons Théodore et laissons aux comédiens le soin de nous raconter cette histoire, la construire sous nos yeux. L’élaboration en direct des décors et des ambiances sont en effet un moyen pour entrer dans ce monde de rêves.  
Il faut savoir que Théodore a nécessité un long processus de création, du travail d’adaptation de l’écriture à la dramaturgie, en passant par la scénographie. 
Les billets pour ce spectacle sont à Rs 50 /Rs/150/Rs 250 et en vente à l’IFM et à l’Ecole du Nord.