• Rs 120 à Rs 130 le demi-kilo en une semaine

Le prix de certains légumes sur le marché local, dont la pomme d’amour, continue à prendre l’ascenseur. La pomme d’amour se vend actuellement à Rs 130 le demi-kilo, alors que le chou-fleur, à Rs 150 l’unité.

Selon l’association des petits planteurs, le prix de la pomme d’amour est élevé, car « elle est actuellement fournie par des producteurs hydroponiques, en raison d’une mauvaise récolte de la pomme d’amour locale ».

La situation par rapport à la culture vivrière ne semble point s’améliorer. Les consommateurs verront encore le prix de certains légumes prendre l’ascenseur, en particulier la pomme d’amour.

« Le prix de la pomme d’amour a encore été revu à la hausse durant la semaine écoulée, passant de Rs 120 le demi-kilo à Rs 130 le demi-kilo. Les pommes d’amour locales, c’est-à-dire celles cultivées dans les champs, sont très rares sur le marché. Les consommateurs ont actuellement des pommes d’amour fournies par les producteurs hydroponiques. Ce qui explique son prix élevé. Cette situation perdurera jusqu’à ce que les petits planteurs décident de reprendre les activités agricoles dans leurs champs », indique Kripalloo Sunghoon, président de l’association.

Par ailleurs, la carotte se vend actuellement à Rs 60 le demi-kilo alors que le prix du chou-fleur est fixé à Rs 150 l’unité. Raison : ces deux légumes sont importés, car la culture et la récolte locales ont été affectées par les intempéries.

En revanche, la production des lianes s’est nettement améliorée dans les champs. Les prix des lianes et des légumes, comme le patol ou encore la margose, ont été revus à la baisse. Selon Kripalloo Sunghoon, le prix « baissera » encore dans les semaines à venir.