Le conseiller Iqbal Ah Kay, intervenant hier lors du conseil de la ville lumière, a fait part du laxisme des autorités compétentes concernant la vente de produits par certains commerçants devant leurs boutiques. Malgré plusieurs saisies et rappel à l’ordre verbal pour certains commerces, il constate que d’autres boutiques notamment celles situées à la rue Malartic ne sont pas verbalisées. « On ne peut pas faire le nettoyage de la ville et omettre certains propriétaires », a-t-il fait remarqué au maire Sunil Beedassy. Les conseillers présents étaient d’avis que des actions solides doivent être prises afin que règnent l’ordre et la discipline dans cette région.
Pour sa part, le conseiller Alan Wright a indiqué que de nombreux commerces poursuivaient leurs opérations sans le renouvellement de leur permis. Selon lui, les inspecteurs de la ville devraient sévir car « en raison du manque à gagner pour la municipalité ». « Même si le travail doit se faire au-delà des working hours, il faut que ces commerces soient contrôlés », a insisté ce dernier.