La victime est décédé est décédée à l’hôpital Jeetoo le 29 novembre.

Khaleel Anarath, âgé de 38 ans, qui était en détention policière à Alcatraz aux Casernes centrales pour une affaire d’agression, est décédé à l’hôpital Jeetoo le 29 novembre. Le Dr Prem Chamane, médecin légiste de la police, a attribué sa mort à une “intracerebral hemorrhage”.

Les proches de Khaleel Anarath souhaitent que la lumière soit faite sur les circonstances de son décès. Ils ont retenu les services de Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoup Goodary. Ces derniers ont envoyé une correspondance au commissaire de police Mario Nobin ce lundi dans laquelle ils dénoncent « certaines pratiques ». Me Sanjeev Teeluckdharry a indiqué que la famille de Khaleel Anarath avait été informée de son admission à l’Intensive Care Unit (ICU) « de manière éhontée ». Et d’ajouter que le trentenaire portait une blessure « suspecte » à l’arcade sourcilière.

Selon l’avocat, Khaleel Anarath avait parlé à son frère la semaine dernière et il aurait fait part des allégations de torture en détention. Selon Me Sanjeev Teeluckdharry, après son décès, la police a rendu ses effets personnels à ses proches, mais ses lunettes demeurent introuvables. Ainsi, la famille demande au CP de sécuriser les “diary book entries”, les images des caméras CCTV du bureau de la CID de Port- Louis Nord et du centre de détention d’Alcatraz. L’avocat Sanjeev Teeluckdharry demande à Mario Nobin d’initier une enquête sur ce cas et de soumettre à un interrogatoire « par une équipe indépendante » les officiers qui ont questionné et escorté Khalil Anarath jusqu’à sa cellule.