Avec la fermeture des bureaux de vote prévue à 18 heures aujourd’hui, il reste moins d’une journée aux forces politiques pour convaincre l’électorat de se rendre aux urnes en vue d’accomplir son devoir civique. A entendre les appels incessants des états-majors politiques, que ce soit du côté de l’alliance PTr/PMSD ou encore du Remake 2000 MMM /MSM, il est évident que le phénomène de l’abstentionnisme reste un adversaire difficilement maîtrisable.
Rarement, le taux de participation aux élections municipales n’a dépassé la barre des 40% comme ce fut le cas lors de celles de 2005. Qu’en sera-t-il à la fermeture des bureaux de vote aujourd’hui ? Difficile à dire même si les dirigeants politiques n’ont nullement lésiné sur les moyens et les efforts pour situer l’importance de cette joute électorale, dont les résultats pourraient redéfinir les contours de l’échiquier politique.
Pour les municipales, les bureaux de vote, avec le déploiement de quelque 6 000 fonctionnaires, resteront ouverts en continu de 7 heures jusqu’à 18 heures. 385 292 électeurs sont officiellement inscrits dans les registres de la Commission électorale pour procéder à l’élection de 90 conseillers municipaux, dont les cinq villes, dont 24 à Port-Louis (110 916 inscrits), 18 à Beau-Bassin/Rose-Hill avec 76 239 électeurs, 15 à Curepipe (60 632), 15 à Quatre-Bornes (57 175) et 18 à Vacoas (80 330).
Si le vote discipliné est largement suivi par l’électorat, avec les trois candidats par Ward, il faudra s’attendre à voir un minimum de trente femmes siégeant en tant que conseillers municipaux. Mais en cas de panachage, toutes les permutations sont possibles. Avec le dépouillement démarrant à 8 heures, demain, il faudra s’attendre à la première proclamation des résultats vers midi.