La Foire decaen (Photo d'archives)
  • Un sursis accordé aux marchands jusqu’à la fin de cette semaine; 60% d’entre eux ne savent toujours pas où ils seront relogés

Les marchands de la foire Decaen ont eu une grande surprise jeudi dernier, soit le 29 août, quand une équipe de la police de la capitale est descendue sur les lieux pour leur ordonner de quitter les lieux au plus tard le 31 août.

Pourtant, seulement 40% des 574 marchands avaient reçu leur “letter of award”, les informant de l’endroit où ils seront relogés ainsi que leur numéro d’étal. Le président de la Street Vendors’ Association, Hydar Ryman, a alors pris contact avec le Lord-Maire, Mahfooz Cadersaib, pour réclamer une explication et trouver une solution.

Depuis vendredi, la mairie s’active à remettre les lettres aux marchands qui n’en avaient pas reçu. La signature d’accord se fait aussi rapidement. Il nous revient que la rue Decaen sera vidée d’ici la fin de la semaine.

« Lors de notre dernière rencontre avec le Lord-Maire et ses officiers, il a été certes décidé que nous devons vider les lieux au plus tard le 1er septembre. Mais, il a aussi été convenu que la mairie devait envoyer toutes les “letters of award” au plus vite, afin que les marchands sachent où ils iront. Mais les procédures ont pris un léger retard et ce n’est pas la faute des marchands.

Et Hydar Ryman de s’interroger : « Comment pouvons-nous quitter Decaen alors que la majorité ne sait toujours pas où aller ? » Il poursuit : « Ceux qui ont déjà reçu leur lettre et ont signé leur contrat avec la mairie se préparent à quitter la rue Decaen. »

Le président de la Street Vendors’ Association avance aussi que le problème a surgi à l’issue d’un communiqué émis par la municipalité de Port-Louis, après une réunion du Conseil municipal spécial la semaine dernière.

« Ce communiqué, émis à toutes les autorités concernées, fait mention que les marchands doivent évacuer l’endroit au plus tard le 1er septembre. Or, la police n’est pas au courant que 60% des marchands n’avaient toujours pas reçu leur lettre. D’où la raison de leur descente jeudi, ordonnant les marchands de vider l’endroit. Toutefois, les policiers ont été très compréhensifs. Mais les marchands étaient tous surpris par cette démarche », souligne notre interlocuteur.

Le président de l’association a alors sollicité l’intervention du Lord-Maire, Mahfooz Cadersaib. « Le Lord-Maire dit reconnaître que les procédures ont pris un léger retard. Il a informé les autorités concernées et a tout de suite pris les initiatives pour remettre les lettres aux marchands. Certains ont reçu leur lettre vendredi et d’autres samedi, quand une bonne partie de marchands ont même signé leur accord avec la mairie. D’autres recevront leurs lettres aujourd’hui ou au plus tard mercredi. Après la signature de leur contrat, ils s’apprêteront à quitter Decaen. La mairie nous a accordé quelques jours de plus pour évacuer la foire de Decaen », avance également Hydar Ryman.