C’est une grand-mère qui ne sait plus à quelle porte frapper pour éviter le concubinage précoce à sa petite-fille. Malgré, dit-elle, ses démarches auprès des autorités, elle n’arrive pas à protéger l’adolescente. Depuis environ un mois, cette dernière, âgée de 14 ans, fréquente un homme de 27 ans. Déscolarisée, l’adolescente, qui poursuivait ses études secondaires jusqu’à récemment dans un collège privé, avait quitté le toit familial pour aller vivre auprès de cet homme. Lorsqu’elle a appris que la jeune fille s’est installée chez son amoureux, la grand-mère n’a pas tardé à alerter la Child Development Unit et la Brigade des Mineurs.
« Je ne peux tolérer le fait qu’un homme adulte se mette en couple avec ma petite-fille », confie la grand-mère. La mineure, dont les parents se sont séparés, a été prise en charge par des membres de sa famille maternelle. Peu de temps après avoir fait la connaissance de cet homme, la jeune fille aurait abandonné ses études et sa maison pour vivre en couple avec celui-ci. « J’étais davantage stupéfaite quand j’ai appris que sa mère acceptait cette relation et voulait l’officialiser. La place de ma petite fille est à l’école. D’ailleurs, je me suis rendue à son collège et au bureau de l’administration. On m’a confirmé qu’elle ne venait plus en classe depuis un mois ! »
Une fois la CDU de Port-Louis avertie du cas, le dossier a été référé au bureau de la région où vit l’homme concerné. « Toutefois, quand la mère a eu vent de mes démarches et que la CDU allait faire une enquête, elle a été récupérer sa fille et l’a ramenée chez ses proches » explique cette dernière. Du côté de la CDU, l’on confirme une intervention des autorités dans cette affaire, avant d’annoncer que « l’enfant a été reprise par sa maman » Mais ce que la CDU ignore, puisqu’elle n’aurait pas effectué de visite chez la mère de l’enfant, c’est que l’homme concerné se serait entre-temps installé chez les proches de l’adolescente pour être plus près de celle-ci
« Je n’arrive pas à comprendre, martèle la grand-mère, comment la CDU et la Brigade des Mineurs, qui savent que cet homme avec qui ma petite-fille aurait eu des rapports sexuels n’a pas été inquiété ? Pourquoi il n’a pas été appréhendé ? » La grand-mère, qui a de nouveau alerté la CDU de Port-Louis en début de semaine sur la situation de sa petite-fille, souhaite que l’adulte soit interpellé pour détournement de mineur. Et c’est sans cacher sa colère qu’elle se demande : « Faut-il qu’il y ait un drame pour que les autorités sanctionnent cet homme ? »