La décision est tombée hier, mardi 26 novembre, en Cour suprême. Les deux frères âgés de 6 et 9 ans, qui avaient été interceptés, le 11 mai, à l’aéroport de Plaisance avec 2 310 comprimés de drogue – d’une valeur marchande de Rs 3,4 M – dissimulés dans des jouets, seront pris en charge par leur tante maternelle.

Un verdict rendu après qu’un affidavit a été logé en cour par cette dernière.

Pour rappel, les deux frères, habitant Roche-Bois, avaient été utilisés pour tenter de faire entrer à Maurice des comprimés de Subutex, Tramadol et Amoxicillin dans leurs bagages. Ils avaient affirmé ne pas savoir qui avait placé ces comprimés dans leurs sacs.

Les enfants avaient par la suite été placés dans un « shelter » privé.

Aucun contact avec leur mère n’est autorisé. Cette dernière a été arrêtée et placée en détention policière depuis mai. En ce qu’il s’agit de leur père, il reste introuvable.

La Child Development Unit avait pris en charge les deux frères. Hier, la juge Véronique Kwok Yin Siong Yen a accordé leur garde à leur tante.

La drogue qui avait été retrouvée sur les deux enfants en mai.