• Curepipe voit l’eau au bout du pipeline

Avec l’amorce, depuis mercredi, des travaux à partir du barrage de Bagatelle jusqu’à la nouvelle station de traitement dont la construction est en cours, des perturbations dans l’approvisionnement en eau se font sentir dans certaines régions de Beau-Bassin/Rose-Hill. Stanley, Trèfles, Camp Levieux, Berthaud, Plaisance, Rose-Hill et BeauBassin seront desservis 6 heures par jour, de 4h30 à 7h30 et de 16h30 à 19h30.

Faire la queue devant un camion-citerne pour se ravitailler en eau. C’est le train-train quotidien de bon nombre d’habitants des villes-sœurs depuis que la CWA a annoncé, mardi, que la distribution sera perturbée. Or, pour certains habitants, la réalité est tout autre. Leurs nerfs sont mis à rude épreuve, car « les robinets sont à sec. Il n’est plus question de coupure partielle ou d’approvisionnement de 6 heures par jour », se désole une habitante de Vuillemin à Beau-Bassin. « Certes, nous observons le déploiement des camions-citernes, mais nous sommes en 2019. Jusqu’à quand allons-nous devoir nous laver à partir d’un seau », s’insurge un habitant de Plaisance à Rose-Hill.

Beau-Bassin/Rose-Hill n’est pas la seule ville du pays à être confrontée en ce moment à une pénurie d’eau. Si la situation est plus stable à Quatre-Bornes, l’inquiétude gagne en intensité avec le début de la phase 2 du Metro-Express. La peur que ne se produisent les mêmes événements qu’a la rue Vandermeersch plane sur la ville des fleurs. « On sait ce que ça a donné là-bas, avec des gens qui se sont retrouvés sans eau durant plusieurs semaines. Mais je garde espoir que les autorités auront retenu la leçon », nous confie un habitant, dont la maison longe le parcours de santé Gérard Bruneau, en cours de démolition pour faire place aux voies des Urbos 100.

Les habitants de Vacoas sont également rationnés depuis plusieurs semaines et les nouveaux horaires de distribution n’arrangent pas les choses. « Bien au contraire, nous ne sommes pas approvisionnés d’une part entre 5h et 8h et, d’autre part, entre 17h et 20h comme veut le faire croire la CWA. C’est le matin pendant 2 heures et c’est tout », souligne une habitante de Holyrood. Mais les revendications des habitants de Forest-Side ont été entendues, car l’on apprend qu’il y a eu une nette amélioration en ce qu’il s’agit de l’approvisionnement en eau potable. En sus des camions-citernes qui passent à intervalles réguliers, les habitants de Curepipe voient la lumière au bout du tunnel avec des horaires de distribution de 4h à 8h le matin et de 16h à 20h le soir.

Outre les travaux entre le barrage de Bagatelle et la nouvelle station de traitement, la CWA met en avant la baisse au niveau de la production d’eau potable à partir de la station de traitement de La Marie — de 130 millions de litres d’eau contre 95 millions — pour justifier ce nouveau régime de distribution. L’évolution météorologique des derniers jours ne laisse pas entrevoir de précipitations suffisantes pour une amélioration de la situation et encore moins pour pallier le déficit en eau. C’est ce que nous a confié une source à la CWA. Résultat : le principal réservoir du pays, Mare-aux-Vacoas, n’est rempli qu’à 55,1% actuellement, contre 100% à pareille époque l’année dernière.