On doit admettre que Jean-Michel Henry n’a pas raté son baptême du feu, lui qui s’attendait à remporter entre 10 et 15 victoires pour une première année à la tête d’une écurie. Avec 13 réussites et un peu moins de Rs 3M de prix, il y a de quoi penser que la saison 2015 sera encore meilleure, d’autant que l’effectif comporte plus de quarante compétiteurs.
Pour revenir à 2014, si on analyse les victoires acquises, on trouve que Maestro’s Salute est celui qui a le plus fait parler de lui avec pas moins de cinq victoires. Derrière lui, on doit citer Argo (deux réussites) et qui devrait encore posséder une marge de progression.
«On a atteint notre objectif en 2014  et on ne peut qu’être satisfait», a déclaré l’entraîneur.
En effet, l’établissement que dirige Jean-Michel Henry s’est étoffé pendant l’intersaison en dépit du fait qu’il y a eu des départs. L’intersaison a été particulièrement mouvementée avec les arrivées de plusieurs unités en provenance des écuries Allet, S. Ramdin et l’ancien établissement Maigrot. Tant et si bien que Jean-Michel Henry pourra compter avec un effectif de plus de 40 chevaux en début de saison, même si on sait que certains d’entre eux ne devraient pas tenir toute une saison. Et là, l’entraîneur se retrouve devant une tâche plutôt colossale car il sera surtout question de bien mettre en place un plan de travail pour que les choses ne s’avèrent pas difficiles.
«On attend que les nouveaux de 2014 qui avaient déçu montrent le bout du nez. Vu l’effectif, en dépit du fait que nous avons beaucoup plus de chevaux dans les petites divisions, on devrait tirer notre épingle du jeu et viser entre 20 et 25 victoires.»
Parmi les chevaux qui devraient retenir l’attention, outre les deux cités plus haut, on nommera Summer Sanctuary, à condition que ses ennuis fassent partie du passé, le nouveau Al Capitano, Epicentre, Secret Traveller et autre Everlast.
Davy Bonilla a une nouvelle fois été sollicité vu sa bonne prestation de l’an dernier. Jean-Michel Henry trouve que l’apport du Français sera un «plus» car celui-ci possède une bonne connaissance des chevaux.
«Le courant est bien passé entre nous l’année dernière. C’est un jockey de calibre et c’est un atout de l’avoir à nos côtés», a soutenu l’entraîneur.