Tout vient à point qui sait attendre. Richard Mullen ne nous contredira certainement pas, lui qui rongeait son frein depuis le 14 juin dernier, date à laquelle avait débuté son assocation avec Jean-Michel Henry. En menant Cula à la victoire dans The MTML Freedom Cup, le cavalier irlandais ouvre ainsi son compteur et permet à son établissement d’engranger son cinquième succès cette saison.
Jean-Michel Henry avait confié à Turf Magazine en début de saison qu’il se satisferait de 10-15 victoires pour sa première campagne en tant que stable manager. Après vingt journées de compétition, l’objectif semble réalisable avec l’apport d’un jockey de métier tel que Richard Mullen. Ce dernier aurait d’ailleurs dû ouvrir son compteur le 21 juin dernier mais il sembla mal inspiré sur Cula ce jour-là, cherchant un passage à la corde avant de se raviser pour prendre l’option extérieure, perdant ainsi quelque peu le momentum. Une chute sur Storm Dancer pendant l’entraînement matinal du 26 juin dernier retarda un peu plus l’échéance pour Richard Mullen qui joua à nouveau de malchance sur Cula la semaine dernière, subissant une gêne de la part de Judge The Stride à l’entrée de la ligne d’arrivée. Poursuivi par la poisse, l’Irlandais n’a point commis d’erreur samedi dernier en venant s’adjuger un long overdue win.
« I was a little bit concerned today obviously. The horse ran last week but got hampered but he was a different horse the way he was turning out this week. That’s full credit to Jean-Michel and the team because my bit is relatively easy. I just got to point them in the right direction. I had a lovely race throughout. He travels supremely well and when I pushed the button today, he quickened up well. Like I said, it made my job a lot easier but a lot of work was done behind the scenes to turn it around so quickly in a week, » devait déclarer à chaud Richard Mullen après la victoire de Cula. Jean-Michel Henry estima, pour sa part, que son protégé aurait déjà dû goûter à son premier succès la semaine dernière sans la gêne subie en fin de parcours. « Je pense que Cula n’avait pas couru la semaine dernière du fait qu’il avait été gêné en pleine action. Sans cela, je pense qu’il aurait certainement disputé l’arrivée. Il aurait probablement gagné, d’où la décision de le faire courir à nouveau cette semaine-ci. »
«The future is looking good»
Golden Matador, Domani et Right To Tango étaient les autres partants de l’écurie pour ce 20e acte. Si le premier nommé avait besoin de cette mise en jambe, Right To Tango a été une fois de plus transparent, contrairement à Domani qui est visiblement sur la pente ascendante, comme l’atteste sa bonne deuxième place derrière Amazing Bolt. Et qu’en est-il du reste de l’effectif ? Après six semaines passées au sein de l’établissement, Richard Mullen est d’avis que ce sont surtout les nouvelles acquisitions qui sont appelées à tirer l’écurie vers le haut. « It’s tough for Jean-Michel because he’s inherited a lot of old horses who have done their rounds. It’s the new horses like Cula and Domani who are going to make our season. Life is pretty hard for the older ones because they’ve been around and they’ve done their winning. They’re probably a little bit high in their handicap but they are in the right hands and I’m pretty sure Jean-Michel will turn it around. He’s been patient with me and it has paid dividends. »  
Pour l’heure, c’est bel et bien la satisfaction qui est de mise au sein de l’écurie et Jean-Michel Henry n’a pas manqué de saluer tout son entourage pour son soutien indéfectible. « Je voudrais dire un énorme merci aux propriétaires qui me donnent un grand coup de main à l’écurie, Vikram en particulier. Il achète beaucoup de chevaux et j’espère qu’il va continuer à le faire. C’était très important que Richard gagne sa première course aujourd’hui. J’espère que la saison continuera ainsi. On a hérité de beaucoup de vieux chevaux ou des coursiers qui ont beaucoup gagné. Mais nous avons une quinzaine de nouveaux avec plusieurs qui sont encore en Afrique du Sud, certains sont même encore en quarantaine. The future is looking good. »