En début d’après-midi, la tendance des résultats des élections municipales confirmait un come-back de l’opposition, le Remake 2000 MMM/MSM, aux affaires municipales. L’Alliance Ptr/PMSD, qui contrôlait les cinq municipalités depuis les dernières élections de 2005, devra se contenter de la municipalité de Vacoas/Phoenix avec une forte opposition constituée de sept conseillers du MMM/MSM alors que Curepipe se retrouve avec un véritable deadlock, soit 7 conseillers pour le Remake 2000 MMM/MSM, sept pour le Ptr/PMSD et un pour le MMSD d’Éric Guimbeau, privant l’opposition d’un contrôle effectif de cette quatrième ville. Sur les 90 sièges à pourvoir pour ces élections municipales, le Remake 2000 MMM/MSM peut revendiquer 54 conseillers municipaux, contre 35 à l’Alliance Ptr/PMSD. Mario Bienvenu du MMSD a réalisé l’exploit de se faire élire au Ward IV de Curepipe pour renvoyer dos à dos les deux principaux blocs politiques. Le Remake 2000 MMM/MSM a enlevé de haute lutte la ville de Quatre-Bornes au gouvernement, avec une avance d’un siège. Le MMM, qui contrôle trois des cinq villes, réalise un sans faute avec trois élus dans chacun de 10 des 30 arrondissements et le  PTr/PMSD de contentant de quatre wards seulement.