ZIBYA ISSACK

On est indifférent, insouciant, irresponsable, égoïste. Sur nos routes, les accidents et les imprudences s’enchaînent mais les automobilistes demeurent distraits. Au banc des accusés banals, ils fourniront une caution et la vie reprendra de la même manière : zéro respect pour son prochain. On lave, on peint sa voiture en pleine rue. On se gare n’importe où. On gêne les autres mais on n’en a rien à cirer. Que les autres attendent ! « Mo pa pou bouz mo loto mwa. Anvole ! » On ne se préoccupe guère du danger et du lendemain. Il y en a d’autres qui veulent frimer dans leurs belles bagnoles. Ils vous “flashent”, vous dépassent en vous regardant avec arrogance… pour s’arrêter au même feu rouge que vous. Qu’est-ce que je rigole quand je les revois à côté de moi !

Autre constat : l’insouciance de ceux qui jettent des déchets par la fenêtre de la voiture. Franchement, j’ai de la peine à croire que cette attitude “préhistorique” existe encore chez nous au XXIe siècle ! Une pelure de banane est biodégradable, d’accord ! Mais qu’on la jette sur la route, c’est franchement aberrant ! Et si vous êtes à vélo juste derrière ces insouciants, vous risquez de la prendre en pleine figure ou alors, ce sont les cheveux au vent qui peuvent se taper une belle  décomposition organique ! Jeter les déchets en pleine nature reste fondamentalement barbare. Si vous allez du côté de Champ de Mars, vous découvrirez un magnifique terrain de foot synthétique. Un vrai bijou de loin, je vous assure. Une fois de près toutefois, vous verrez à quel point il est orné de déchets « décoratifs » ! Je me demande si les insouciants feront de même chez eux, c’est-à-dire, jeter les restes sur le canapé et non dans une poubelle.

Le je-m’en-foutisme chez certains ne cessera jamais assez de nous surprendre. De parfaits hébétés qui jouent aux inconscients. Alors, vous l’avez bien compris : deux mains au volant dorénavant et plus de pelure de banane en main. Erreur 404 à éviter…