« Tourist embarker, arriv l’île aux Cerfs contan. Me letan costé ar Passage Grand Courant, zot kilé, zot dir retourné », disent des plaisanciers. Exit la zone de baignade vantée sur nos cartes postales. Outre l’ensablement entre l’îlot Mangénie et l’île aux Cerfs, qui faisait la renommée du site, l’odeur nauséabonde qui s’en dégage fait fuir. Les parasols du Touessrock installés en face du canal… qui n’est plus… restent vides. L’image est pathétique, l’odeur écoeurante, la situation alarmante.