Sharmila Seetulsingh-Goorah

Le contrat de la directrice générale de l’Université de technologie de Maurice (UTM), Sharmila Seetulsingh-Goorah, arrivé à terme le 26 juillet, n’a pas été renouvelé. Critiquée pour sa mauvaise gestion de cette institution, sa révocation était demandée depuis longtemps par la University of Technology Mauritius Employees Union.

Après son départ, le syndicat espère que le gouvernement nommera à la tête de cette institution une personne ayant les compétences appropriées. « C’est un grand ouf de soulagement à l’UTM. L’institution et les employés retrouvent la sérénité », dira le président du syndicat, Vikash Sewsagur. D’ailleurs, ce dernier avait ouvertement critiqué et demandé la révocation de l’ex-directrice générale. Après le départ de Sharmila Seetulsingh-Goorah, le président de l’UTMEU demande au Premier ministre d’agir « rapidement dans l’intérêt de tout un chacun et de nommer un directeur général par intérim ou un directeur général ayant les capacités techniques et dont les preuves sont reconnues à l’UTM ».

Selon le président, « le staff de l’UTM ne veut pas que des personnes d’autres institutions soient nommées à la tête de l’UTM et qui n’ont rien de commun avec l’institution ». Vikash Sewsagur espère que la méritocratie et la raison priment sur la politique dans la prise de décision du Premier ministre. « L’UTM est une institution qui mérite une personne interne pour la diriger », a souligné ce dernier. Par ailleurs, dans un mail envoyé par le syndicat vendredi dernier aux autorités concernées, un rappel avait été fait sur la fin de contrat de l’ex-directrice générale.

Très critique envers Sharmila Seetulsingh- Goorah, le syndicat n’a pas apprécié que cette dernière soit revenue le lendemain. « What interest does she have to continue to come to UTM and deal with files after the expiry of the contract starting today 27 July 2018 itself? What does she have to cover up? Does she have any file to tamper with? Why does she not behave in a dignified manner and vacate her office as should have been the case on 26 July 2018 and as warranted from somebody who has been at the helm of a University? », peut-on lire dans le mail. Le syndicat dit ne pas comprendre comment cette dernière peut être employée à l’université de Maurice et, en même temps, être directrice générale de l’UTM. « Ce sont des questions qui sont posées sur le campus », écrit le président.