C’est la toute première étape du système éducatif mauricien, un échelon incontournable destiné à préparer les enfants à ce qui suivra. Mais on est confronté au même capharnaüm lorsqu’on entre dans la cour des écoles préprimaires. Il suffit de faire un tour dans les différents établissements pour s’en rendre compte : entre les disparités dans les tarifs proposés, les différences dans le programme et les infrastructures de chaque établissement, les conditions propres à chacun, on se rend vite compte que tout cela est loin d’être un jeu d’enfant. L’on risque même d’attraper un sérieux mal de tête comme à la sortie d’un tourniquet…
Sous les couches des couleurs attrayantes, le service n’est pas donné. Certains semblent davantage motivés par les possibilités financières que représentent ces écoles; d’autres justifient le coût élevé par la qualité du service offert et les infrastructures mises à la disponibilité des enfants. Si toutes les écoles préprimaires affichent un même objectif – celui de préparer l’enfant à intégrer le programme scolaire – , la qualité de ce qui est offert diffère fortement. Certains en ont fait une vocation, d’autres s’intéressant plus à la portée lucrative d’une affaire qui peut rapporter gros. Il est clair toutefois que tous ne méritent pas d’être mis dans le même panier.
À travers le pays, nombreux sont les parents qui préfèrent payer pour assurer un environnement adéquat à leurs enfants en bas âge. Mais ce service recherché n’est pas donné. Avant même que l’enfant ne mette le pied dans certains établissements, ses parents auront dépensé des sommes importantes. Cela s’explique par les frais du matériel scolaire qui sera utilisé par l’enfant. Il faut savoir que le type et le coût du matériel diffèrent selon le programme de l’école. Ainsi, pour un enfant qui fréquente l’une des deux écoles Bethléem (Port-Louis et Quatre-Bornes), le parent doit compter pas moins de Rs 5,600 par an, tandis que pour le Summerside Tots Nursery and Pre-Primary de Quatre-Bornes, cela coûte entre Rs 1,000 et Rs 2,000 annuellement pour cette même dépense. Les accessoires reviennent à Rs 1,100 pour une année à Cabane des Anges à Roches Brunes.