La Cyber Crime Unit du Central CID compte approfondir l’axe entretenu par le couple Ruhomaully avec des Top Guns de l’empire écroulé de Dawood Rawat. Suite à la déposition consignée mardi par le vice-Premier ministre et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, au sujet de la publication sur Facebook de documents relatifs à ses traitements médicaux allégués à la clinique Apollo-Bramwell et à l’achat d’une voiture, dont la marque était représentée par le groupe BAI, le Central CID a procédé hier après-midi à l’arrestation du couple Ruhomaully.
Hassenjee Ruhomaully, 52 ans, administrateur de profession, et son épouse, Nassima Soobrattee-Ruhomaully, 26 ans, Graphic Designer, qui ont passé la nuit en cellule policière, ont comparu devant le tribunal pour des inculpations provisoires sous l’ICT Act. Ils ont été remis en liberté sous caution car lors de leurs interrogatoires, ils sont passés aux aveux quant aux actes répréhensibles reprochés. La police n’a pas objecté à la remise en liberté sous caution.
Hassenjee Ruhomaully a soutenu qu’en partageant un Posting avec un document médical attribué au VPM Soodhun et remontant à 2014, il n’avait aucune intention de porter préjudice à la réputation du No 3 du gouvernement et du président du MSM.
Dans un autre volet, la Cyber Crime Unit compte poursuivre l’enquête en vie d’établir des liens entre le couple Ruhomaully et des Top Guns du groupe BAI. Le dénommé Hassenjee Ruhomaully est, semble-t-il, très actif sur des pages de Facebook spécifiques. Les détails de ces échanges seront passés au peigne fin en vue de confirmer tout éventuel complot dans cette affaire avec pour cible Showkutally Soodhun.