Le Senior Attorney Me Jaykar Gujadhur a finalement fait part de sa décision hier après-midi de démissionner en tant que vice- président de la Mauritius Law Society (MLS) après les récentes allégations de faux affidavit formulées à son égard. Le Senior Attorney dit vouloir se tenir en retrait en attendant que l’Ordre des avoués se penche sur son cas, mais reste toutefois membre de la MLS. La MLS, pour sa part, a pris la décision de mettre sur pied un comité ad hoc, qui sera composé soit de trois Seniors Attorneys, soit de deux Senior Attorneys et d’un Senior Counsel, pour examiner cette affaire.

La MLS a reçu récemment une doléance contre son vice- président, le Senior Attorney Me Jaykar Gujadhur. La famille Hurhangee avait écrit à l’Ordre des avoués pour dénoncer « certains agissements » du Senior Attorney, évoquant une violation de l’éthique professionnelle. Telle que le veut la pratique pour toutes les doléances reçues par la MLS, le défendeur a le droit de s’expliquer avant que l’Ordre des avoués ne prenne une déci- sion. Me Gujadhur s’étant déjà expliqué à la MLS la semaine dernière, les membres de cette dernière se penchent donc désormais sur ses explications.

Presque une semaine après cette affaire, Me Gujadhur a écrit à la MLS hier pour faire part de sa décision de démissionner en attendant que l’enquête soit bouclée.

De son côté, l’Ordre des avoués, bien qu’il ait déjà entendu le Senior Attorney, a décidé de mettre sur pied un ad hoc Committee pour se pencher sur l’affaire. Les membres du barreau qui siégeront sur ce comité n’ont toujours pas été déterminés, mais l’enquête devrait débuter sous peu. À ce stade, on n’a aucune indication du temps que durera l’enquête. Une fois celle-ci bouclée, la MLS communiquera alors sa décision au plaignant ainsi qu’à Me Gujadhur. L’enquête initiée par la MLS, expliquent les membres du barreau, pourra déterminer la véracité des allégations portées contre le principal intéressé.

Pour rappel, une plainte avait été déposée par des membres de la famille de l’avocat Ashley Huranghee auprès de la MLS, avec copie à la Master and Registrar de la Cour suprême, à l’Attorney General et au chef juge Eddy Balancy. C’est un affidavit rédigé par le Senior Attorney dans une affaire d’héritage et de biens fonciers qui est à l’origine de la plainte.