Être maman est l’un des plus beaux cadeaux qu’elles ont reçus. Malgré les difficultés qu’elles rencontrent, c’est avec le plus grand plaisir et surtout avec plein d’amour que Joanne Moolee, Cathy Aliphon et Reshma Seewoosurrun prennent leur rôle à coeur et s’occupent de leurs petits, s’amusent avec eux, leur accordent leur attention, sont à leur écoute…
“Être maman, c’est un travail à plein temps. C’est être aux petits soins tous les jours, passer un maximum de temps en compagnie des enfants, être à leur écoute et leur donner plein d’amour et d’attention. C’est aussi permettre qu’ils grandissent dans les meilleures conditions possibles”, dit Joanne Moolee, 29 ans, maman du petit Loïc, 9 ans. Cathy Aliphon, 36 ans, et Reshma Seewoosurrun, 34 ans, parlent du plus beau présent qu’elles ont reçu. “Quand j’ai appris que j’étais enceinte de mon premier fils, Yashveer, j’ai été envahie par une grande joie. Cela a été le meilleur moment de ma vie”, confie Reshma.
Responsabilités.
Même si elle était ravie d’apprendre qu’elle allait donner naissance à un enfant, la jeune femme était également consciente de ses responsabilités. “En tant que maman, nous avons un devoir envers notre enfant. Nous devons être en mesure de répondre à ses besoins. Ce qui fait que par moments, on cesse de penser à nous et donnons la priorité à notre enfant”, souligne Cathy, maman du petit Terence, 8 ans.
Nos trois interlocutrices affirment qu’accorder un maximum d’attention à son enfant afin de tisser des liens solides entre parents et enfants est une chose essentielle. Joanne, qui vit séparée du père de Loïc, consacre davantage de temps à son fils, qui n’échappe pas aux conséquences de l’absence d’un père. À son âge, Loïc souhaite pouvoir passer du temps en compagnie de quelqu’un avec qui il serait en mesure de partager ses petits secrets d’homme. “Loïc pense que comme je suis une femme, je ne peux m’adapter à son univers de garçon.”
Du temps ensemble.
Toutefois, poursuit Joanne, bien que Loïc soit discret de nature, il ne manque jamais l’occasion de dire à sa mère qu’elle est belle ou encore de lui proposer de l’aider à faire la cuisine. “C’est toujours agréable quand nous passons du temps ensemble”, confie Joanne.
Il en est de même pour Cathy, qui favorise les moments où son fils et elle s’amusent et jouent ou encore quand Terence lui fait des blagues.
Un sourire, un nouveau pas : cela apporte de la joie dans le coeur de Reshma. C’est avec une grande émotion et avec fierté que Reshma suit au quotidien l’évolution de ses deux fils, Yashveer, 7 ans, et Rushil, 5 ans. C’est un moment privilégié à chaque fois que son aîné lui joue du piano. Reshma en est toujours émue. Toutefois, au fur et à mesure que le temps passe, elle se rend compte que trouver du temps à passer avec ses enfants devient de plus en plus difficile pour elle et pour son époux. Reshma quitte la maison très tôt tous les matins et ne rentre pas avant 18h30. Quand elle retrouve ses enfants, ces derniers sont déjà en pyjamas et s’apprêtent à aller au lit. Elle ne peut leur accorder qu’une petite heure à son retour du travail.
Souhaits.?Secrétaire dans un cabinet offshore, où elle travaille à des heures indues, Joanne doit elle aussi faire face à ce problème. Joanne et Reshma craignent que des choses leur échappent et qu’elles ne parviennent pas à garder un oeil sur leurs petits. “Étant trop souvent absente, j’ai peur que mon fils ne se sente pas suffisamment encadré et qu’il ait de mauvaises fréquentations”, dit Joanne. Pour sa part, Reshma a peur de ne pas être à la hauteur par manque d’expérience et de ne pas savoir comment bien gérer leur adolescence. “Avec les nouvelles technologies, j’ai peur de ne plus avoir le contrôle sur eux.” Le manque de sécurité qui suit l’évolution de la technologie effraie également Cathy. “Cela pourrait jouer contre Terence et l’empêcher de réaliser ses rêves d’enfant.”
Comme tout parent, Joanne, Cathy et Reshma ne souhaitent que le meilleur pour leurs enfants. Reshma espère que ses fils atteignent le niveau requis pour être indépendants, et parviennent à faire ce qu’ils veulent en restant sur le droit chemin. Joanne et Cathy souhaitent que leurs fils réussissent leur vie, qu’ils parviennent à réaliser leurs rêves et surtout qu’ils soient heureux.