Maurice fêtera le 48e anniversaire de son indépendance ce samedi sur le thème « Nou Destin dan nou Lame ». Hier, le Champ-de-Mars était animé, chacun répétant la mission qui lui a été confiée tout en respectant le créneau horaire accordé.
« Tout se déroule comme cela se fera en temps réel le samedi 12 mars », relate Jatin Dindoyal, Senior Information Officer. Il explique que, suite à un concours mis en place par le ministère des Arts et de la Culture, le gagnant du thème « Nou Destin dan Nou Lame » a imaginé un logo qui reflète bien notre île arc-en-ciel. « La particularité de cette fête est le rassemblement de tout un chacun, de toute une nation pour célébrer nos 48 ans d’Indépendance et les 24 ans de la République. Il y aura des feux d’artifice, des jeux de lumière, un groupe de malentendants qui participera aussi au spectacle et l’orchestre Veeramundar, qui existe depuis 50 ans, reviendra sur scène. » Plus loin des enfants se sont attroupés pour regarder les répétitions, dont Yogesh, 11 ans : « Li byen interesan, pou ena leve drapo, lamizik, elikopter… » Ses yeux brillent à l’idée de pouvoir assister en live and direct aux pirouettes vertigineuses des hélicoptères dans le ciel. En effet, dans le spectacle du 12 mars, le public pourra une fois de plus apprécier le défilé aérien par l’Escadron héliporté de la Force policière mauricienne. L’invité d’honneur cette année sera Son Excellence le président de la République de Madagascar M. Rajaonarimampianina. Sur l’estrade du Champ-de-Mars, érigée pour l’événement, débute la parade avec les membres de la SMF, l’orchestre de la Force policière mauricienne et l’Escadron aérien maritime de la Force policière mauricienne, les Forces armées de la zone sud de l’océan Indien et la Force navale indienne. Une jeune fille muette faisant partie de la troupe communique en langage de signes avec ses amis. Loucie, 54 ans, vient pour sa part chaque année en famille.
« On célèbre notre pays et en tant que compatriote c’est important d’être là. C’est notre fierté, notre identité, et, comme nous avons la chance d’avoir un brassage de cultures différentes à Maurice, c’est aussi une occasion de se retrouver. » Le public pourra également apprécier la démonstration de l’orchestre de la Force navale indienne, celle des majorettes du collège QEC et de la Special Mobile Force au son de la cornemuse. Au moment de l’hymne national et du lever du drapeau, suivi de 21 coups de canon, les enfants laissent éclater leur joie. Samedi, ils se sont tous donné rendez-vous pour vivre une fois de plus un moment de rassemblement et de partage.