Ça y est. La réunion d’urgence du comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) exigée par le groupe des huit contestataires s’est finalement tenue hier à Trianon. Vinod Persunnoo a perdu son siège de président au profit d’Anoop Madhow. Un nouveau bureau a été constitué et le mode de compétitions revu avec la suppression de la Premier League pour une D1 à treize clubs.
Fort du jugement du juge Bushan Domah qui avait annulé l’ordre intérimaire émis mardi, les huit contestataires ont fixé la réunion d’urgence à hier même, dans l’après-midi. Cela s’est fait en l’absence de Vinod Persunnoo dont la tête était réclamée à travers la première motion qui est passée comme une lettre à la poste.
C’est Anoop Madhow qui a été proposé et accepté comme nouveau président. Puis, la seconde motion a été prise, à savoir celle consistant à remanier le comité directeur. Une redistribution des responsabilités et un maintien des postes ont marqué cet exercice alors que Vinod Persunnoo est redevenu un simple membre.
Pour le nouveau président, la page est tournée et il laisse ses détracteurs à leurs propres arguments. « Nous avons une équipe soudée avec pleines d’idées. Notre devise est de reconstruire le foot mauricien. La confiance règne dans tous les secteurs. Même le secteur privé et le gouvernement apportent leur soutien. Nous devrons passer à la vitesse supérieure dans les prochains jours. »
Le nouveau comité directeur a pris deux décisions majeures, la réintégration de l’Étoile de l’Ouest et de l’USBBRH ainsi que le retour à l’ancienne formule concernant les compétitions de première et deuxième divisions. Dans le premier cas, le comité estime qu’il a rétabli les droits de ces deux équipes.
De ce fait, il a annulé l’assemblée générale extraordinaire qui devait se tenir cet après-midi. « Vu que l’Étoile de l’Ouest et l’USBBRH ont été réadmises, nous ne voyons pas la nécessité de cette AG extraordinaire. D’autant que la validité de quelques signataires est remise en question. Un membre d’un club ne peut décider en son nom personnel. C’est le comité directeur du club qui nomme son représentant. »
Par ailleurs, le nouveau comité a mis de côté le processus de professionnalisation en optant pour un retour à un championnat de D1 à treize clubs incluant Curepipe Starlight SC, Entente Boulet Rouge, Faucon Flacq SC, US Highlands et le champion de la D2, Bolton City. La D2 sera composée de treize formations également. Anoop Madhow s’explique sur cette démarche.
« Primo, les clubs font face à un sérieux problème de financement. Secundo, des stades sont toujours vides. Tertio, les conditions ne sont pas réunies, à savoir, pas de terrains d’entraînement, pas de club house et pas de staff médical qualifié, entre autres. Quartio, les sponsors ne suivent pas. Donc, il est plus sage de reporter ce processus et de ne pas donner de faux espoirs aux joueurs. D’où la décision d’une ligue normale. »
Le président déchu souligne lui que le nouveau comité directeur fait déjà fausse route. « Nous voyons déjà un virage à 180° d’Anoop Madhow. Il avait présidé le Competition Committee tout récemment pour finaliser le calendrier des compétitions 2011-12. Maintenant, son comité et lui viennent dire le contraire. C’est triste alors que nous avons déjà jeté les bases pour la professionnalisation des clubs. »
Vinod Persunnoo juge également illégale l’annulation de l’AG extraordinaire de cet après-midi. « Je pense qu’ils ne connaissent pas les règlements. D’autant que je tiens à préciser que la MFA avait pris un engagement devant la cour dans le cas du CSSC où nous avions dit de mettre en veilleuse toute décision en attendant la tenue de cette AG extraordinaire. »
Le comité directeur se réunira à nouveau mardi pour dresser les grandes lignes de ses actions futures. Il projette de débuter la compétition le plus rapidement possible.