Le Curepipe Starlight SC (CSSC) a été sacré champion de la Premier League 2012-13. L’équipe curepipienne décroche ainsi son quatrième titre après le triplé réalisé entre 2007 et 2009. La défaite inattendue de l’ASPL 2000 devant l’AS Vacoas-Phoenix (1-2) a permis au CSSC d’être sacré champion à une journée de la fin et avant même sa confrontation qui s’annonçait décisive contre l’équipe de la capitale le 12 mai.
Au New George V Stadium, le CSSC a laminé le Savanne SC, amputé de plusieurs titulaires, sur le score sans appel de 8-0, soit le plus large score réalisé en Premier League. Au coup de sifflet final, joueurs, cadres et supporters ont célébré ce succès tant attendu. Fidy Rasoanaivo se dit très comblé de ce titre décroché à sa première saison en tant qu’entraîneur de l’équipe curepipienne.
« C’est un succès collectif. Le titre est attribué à l’ensemble de l’équipe. Je dois remercier mes joueurs qui ont su garder leur régularité pendant toute la saison. Ils ont été disciplines à l’entraînement et surtout en matches. Ce sacre est aussi le fruit d’un travail bien coordonné entre dirigeants, staff technique et joueurs », déclare Fidy Rasoanaivo.
Ce dernier indique que le CSSC a un projet et des objectif très précis, d’où la réussite de l’équipe. Le technicien malgache parle aussi de l’entente l’équipe dirigeante et lui. « Je suis très à l’aise au CSSC. Je dois remercier le patron du CSSC, Harold Mayer, et Sarjoo Gowreesunkur pour ses conseils et pour d’autres collaborations. C’est pour démontrer à quel point il existe une complicité pour la réussite dans notre entreprise. »
Ce sacre apporte une bouffée d’air frais au sein du groupe en vue la finale de la Republic Cup face à Pamplemousses reprogrammée pour dimanche prochain. « Comme j’avais dit au départ, nous visons un triplé cette saison. Il va sans dire que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif d’envergure », poursuit-il.
Sarjoo Gowreesunkur, président de la commission de football au CSSC, estime que ce triomphe est le fruit d’un travail méthodique à tous les niveaux au club. « C’est toute une structure qui a été mise en place pour en arriver là. Aujourd’hui, je suis fier de voir de jeunes éléments devenir champions de Maurice. C’est important pour un joueur dans sa carrière de footballeur. Une telle performance marque à vie », conclut-il.