Le Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) et l’ASPL 2000 se sont quittés dos-à-dos (1-1) dans le match vedette de la neuvième journée de la Premier League, samedi au stade Germain-Comarmond (Bambous). Ce score ne fait pas vraiment les affaires de ces deux formations, qui se font distancer quelque peu par le leader Curepipe Starlight SC.
L’équipe de l’Ouest doit avoir des regrets car sur l’ensemble de la rencontre elle a réalisé la meilleure performance, se créant plusieurs occasion, particulièrement en première période. L’enjeu était garder le contact avec le leader. « Nous aurions pu tuer le match en première mi-temps mais nous partons avec un nul décevant », déclare Jean-Pierre Patate. La bande à Stéphane Pierre avait le monopole du ballon très tôt. Malgré une équipe amoindrie avec la non titularisation de son buteur maison, Gurty Calembé, le PRNFC s’est montré très offensif.
Andy Patate s’est signalé dès la 10e minute, tirant mollement, alors qu’il était bonne position face au gardien port-louisien Jean-François Ammomoothoo. Puis, Stéphane Pierre vit sa tête décroisée, sur un centre de Dany Février, détourner par un Ammomoothoo qui veillait au grain (21e). L’ASPL 2000, qui subissait le jeu adverse, parvint malgré tout à faire douter son adversaire sur une action dangereuse sans conséquente de Lalaina (24e).
En dépit de cette alerte, le PRNFC maintint le rythme et trouva la faille lorsque Winley Lalouette prolongea subtilement la balle dans un trou de souris pour Andy Patate, qui n’eut aucune difficulté pour ajuster le gardien port-louisien (1-0, 29e). On croyait que ce but aurait libéré les joueurs de l’Ouest. Mais il n’en fut rien. Les Port-Louis, acculés certes, ne se baissèrent pas les bras. Sur un contre, Jonathan Ernest vit son centre-tir s’écraser sur la transversale d’Hervais Patate (30e).
Le PRNFC réagit rapidement avec une combinaison entre Stéphane Pierre et Andy Patate. Ce dernier lança en profondeur Lalouette, mais il n’arriva pas à ajuster sa frappe convenablement (33e). Une minute après, sur un débordement de Daniello Roselane sur la gauche, ce dernier adressa un centre en direction de Lallouette qui, libre de tout marquage, rata d’un rien la connexion pour aggraver la marque.
Mais sur un contre surprise, Fabien Pithia força Hervais Patate à dégager le balle un peu n’importe comment. L’attaquant malgache Olivier Andrisoa, qui avait bien suivi l’action, n’eut aucune difficulté pour mettre les pendules à l’heure (35e). Ce même Andrisoa aurait pu surprendre avec une tête décroisée déviée par Patate consécutif à un centre de Bassano Diolle sur la gauche (42e). L’ASPL 2000 aurait pu rentrer au vestiaire avec l’avantage, mais le défenseur malgache du PRNFC, Francis Maminiana, sauva sur la ligne un retourné de Jonathan Ernest (45e).
« Une victoire aurait été mieux. Mais faut-il reconnaître qu’on aurait pu partir sans aucun point. Petite Rivière-Noire a mis en place une tactique pour nous empêcher de développer notre jeu », estime l’entraîneur de la port-louisienne, Joe Tshupula. Le PRNFC a dominé légèrement la seconde tranche sans pour autant prendre à défaut la défense adverse. La meilleure occasion de l’ASPL 2000 fut un tir de Fabien Pithia, esseulé hier, qui s’écrasa sur le montant droit d’Hervais Patate.