C’est un véritable calvaire que vivent les habitants de certaines régions de Quatre-Bornes et de Rose-Hill depuis des années. Les “interminables” travaux de tout-à-l’égout en sont la cause. Des fouilles qui durent et des travaux non complétés provoquent la grogne chez les citadins, qui se disent pris en otage par “enn travay ki an dezord”.
En colère, Avinas Bissessur, propriétaire de la boutique Hollywood à Trèfles, parle du calvaire qu’il vit depuis un mois. Les travaux entrepris pour raccorder les foyers au tout-à-l’égout ont démarré il y a un mois dans la ruelle longeant sa maison. Le garage qui donne sur cette ruelle fait office d’unique porte de sortie de la maison des Bissessur. Lors des travaux, cela lui a causé un vrai problème. “Ils avaient fouillé devant le garage et je ne pouvais y accéder. Quand j’ai fait part de cet inconvénient aux travailleurs, ils m’ont clairement fait comprendre que cela ne durerait qu’une demi-journée. Les quelques heures évoquées ont finalement duré trois jours ! Ma famille et moi sommes restés coincés dans la maison pendant tout ce temps.”