Le collège d’État Frank Richard de La Tour Koenig, en collaboration avec la police de la localité, a organisé avant-hier une séance de sensibilisation sur la sexualité. Les risques, les abus, les grossesses précoces… autant d’aspects qui ont été abordés pour l’occasion. La ministre Aurore Perraud, présente pour l’événement, a invité les jeunes filles à être « responsables ».
Causerie, sketch, chant et témoignage. Différents moyens ont été utilisés pour sensibiliser les étudiantes du collège sur la sexualité. Comme l’a fait ressortir la ministre Aurore Perraud, « l’adolescence est une période où vos hormones bouillonnent », poursuivant que « c’est à vous de vous montrer responsable car votre avenir en dépend ». L’initiative revient à la police de la localité. « Nous sommes reconnaissants envers l’inspecteur Jocelyn Mootooveereen et toute son équipe. Même si nous n’avons pas eu de gros problèmes à ce sujet, cela a permis aux jeunes filles de prendre conscience des risques et des dangers », affirme Sheila Teeluck, rectrice du collège. Elle ajoute que les étudiantes ont montré beaucoup d’intérêts dans la préparation de cet événement, avec la collaboration de leurs enseignants. « C’est quelque chose qui les touche de près et il faut en parler. »
Dans leurs différentes représentations, les étudiantes ont justement eu l’occasion de s’exprimer sur les abus sexuels et les grossesses précoces dans un sketch très apprécié par l’assistance. Le moment fort a été le témoignage d’une ancienne élève, tombée enceinte à 15 ans. Elle a raconté les conditions difficiles qu’elle a dû surmonter et comment elle a été abandonnée par son petit ami à l’annonce de sa grossesse.
Pour l’occasion, l’atelier de ravanne de l’école, sous la direction de Menwar, a donné une belle démonstration, reprenant entre autres le morceau Ti Pierre Ti Paul de Marlène Ravaton. Signalons que le ministre de la Fonction publique, Alain Wong, en sa capacité de député de la circonscription, a lui aussi assisté à l’événement. Les deux ministres ont mis des plantes en terre pour l’occasion.