Un front commun « anti-métro » – regroupant les syndicats du transport, l’ACIM et des Ong – a été lancé pour réclamer plus de transparence dans ce projet. Une série d’activités est prévue pour sensibiliser la population sur ce dossier. Le front commun invite le ministre des Infrastructures publiques et du Transport à un débat national sur la MBC pour mieux éclairer la population.