Dans le calme apparent au niveau de l’enquête du Central CID portant sur le GamblingGate, l’un des principaux protagonistes, le bookmaker et promoteur de Sport Data Feed Ltd, Jean-Michel Lee Shim, a signalé sa présence aux enquêteurs. En effet, le responsable d’un des plus importants Chambers d’avocats à Maurice, a pris contact auprès des Casernes centrales en vue de déterminer la marche à suivre. En marge de ce développement, le Central CID est déjà en présence des premiers éléments du décryptage des e-mails et autres messages électroniques récupérés des mémoires d’ordinateurs et autres iPhones des six premiers suspects appréhendés et inculpés du délit provisoire de complot allégué en vue de détourner une décision de la Cour suprême en faveur de Sport Data Feed Ltd. De son côté, Paul Foo Kune, le promoteur de Play Online Ltd, qui a déclenché le scandale GamblingGate, attend le retour à Maurice de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, en vue de fournir des compléments d’informations sur les e-mails soumis au Central CID.
Des recoupements d’informations effectués en ce début de semaine auprès de sources concordantes indiquent qu’un Senior Counsel a déjà approché les responsables du Central CID pour confirmer que ses services ont été retenus par le bookmaker et partenaire de SMS Pariaz Ltd, Jean-Michel Lee Shim, installé à Londres. De ce fait, toute communication des Casernes centrales au cerveau allégué derrière ce complot pourrait être facilitée par les services de ces Chambers à Port-Louis.
Ainsi, le Central CID a profité de ce premier contact officiel avec l’homme de loi pour informer formellement Jean-Michel Lee Shim d’une convocation pour interrogatoire Under Warning au sujet de la pertinence des courriels échangés avec les deux secrétaires de juge, Krisnadatt Jory et Rajendranath Issuri, l’avoué Roshan Rajroop et Me Noor Hussenee au sujet de la demande d’injonction logée contre Play Online Ltd après celles à l’encontre de Sport Data Feed Ltd et d’ASL.
Entre-temps, les ACPs Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi, responsables du Central CID, poursuivent les consultations avec le State Law Office en vue de définir les procédures à initier au cas où Jean-Michel Lee Shim déciderait de faire fi de la convocation formelle pour interrogatoire. À cet effet, un dossier est compilé au Central CID pour justifier cette séance d’interrogatoire en vue de consigner la version des faits de ce suspect.
Passé un délai et ayant épuisé tous les recours prévus, le Central CID pourra solliciter un mandat d’arrêt international contre Jean-Michel Lee Shim sur la base de ce dossier présenté devant le magistrat siégeant au tribunal de Port-Louis. À partir de là, la bataille de l’extradition pourrait être engagée.
Mais dans certains milieux, ayant un intérêt particulier dans le GamblingGate, on laisse entendre que l’étape d’extradition n’est nullement envisageable. Ils ajoutent que dans l’immédiat, le promoteur de Sport Data Feed Ltd met la dernière main aux analyses de ses comptes e-mails par des spécialistes étrangers en vue de prouver « a case of hacking beyond reasonable doubt » et ensuite que des mesures soient prises pour assurer la sécurité de Jean-Michel Lee Shim lors de son déplacement à Maurice vu l’enjeu du GamblingGate.
L’accalmie survenue sur le front de l’enquête, avec la remise en liberté sous caution des six suspects à la fin de la semaine dernière, permet aux limiers du Central CID de revoir leurs stratégies pour la prochaine étape de l’enquête. Les premiers éléments des analyses de l’IT Unit de la police sur l’opération de décryptage des comptes e-mails des suspects ont déjà été transmis au Central CID, confirmant les grandes orientations de l’enquête initiée il y trois semaines déjà.
À ce matin, aucun détail n’a encore transpiré de ce rapport, qui sera à la base des séances de confrontation et d’interrogatoire impliquant les six prévenus alors que du côté de la police, on indique officieusement que de nouvelles arrestations devront intervenir subséquemment. L’avocat Noor Hussenee et Vikash Ramjit, Executive Chairman et Chief Executive de Sport Data Feed Ltd, pourraient être parmi les premiers concernés par les conclusions du rapport de l’IT Unit de la police. Me Hussenee, qui a retenu les services de Me Raouf Gulbul, a jusqu’ici refusé systématiquement de répondre aux questions de la police sur la base des copies des courriels soumises par Paul Foo Kune. Ces deux suspects devront être concernés par les conclusions du rapport de l’IT Unit basé sur des éléments d’informations puisés des Hard Disks de l’homme de loi et du patron de Sport Data Feed Ltd.
De son côté, Paul Foo Kune, l’homme qui a déclenché le scandale GamblingGate avec la première série de 16 e-mails au Central CID, attend le retour de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, en vue de fournir des compléments d’informations. L’exercice pourrait être entrepris au début de la semaine prochaine, apprend-on de sources autorisée.