A un peu plus de 60 heures de l’arrivée annoncée du principal protagoniste duGamblingGate, le bookmaker et promoteur de Sport Date Feed Ltd Jean-Michel Lee Shim, le Central CID se prépare à franchir une étape déterminante, soit l’accès aux comptes e-mails de celui-ci. En effet, l’homme derrière l’exclusivité présumée dans l’organisation des paris sur des matches de football à l’étranger confirme que dès lundi matin, il se mettra à la disposition des limiers du Central CID pour des compléments d’affaires sur des tractations pour un jugement de la Cour suprême en faveur de Sport Data Feed Ltd. Dans la conjoncture, le principal intérêt demeure l’accès aux messages électroniques de cette figure emblématique du monde du jeu à Maurice et qui s’est installé à Londres.
En parallèle à ce développement, le Central CID poursuit son enquête dans ce scandale en sollicitant un Judge’s Order aux termes de l’Information and Communications Technology Act (ICTA) pour passer au crible les mémoires des téléphones cellulaires et des ordinateurs du secrétaire de juge Krisnadatt Jory, un maillon fort du GamblingGate. Par ailleurs, comme évoqué dans l’édition d’hier du Mauricien, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) sera appelée à assurer le relais du Central CID dans le cas du chef inspecteur de police Hector Tuyau, ancien patron de la Police des Jeux, vu que des messages électroniques le concernant et des membres de sa famille ont été relevés dans la MailBox de Jean-Michel Lee Shim.
Même si le patron de Sport Data Feed Ltd continue à maintenir de Londres que son compte e-mail sur Yahoo a été piraté de manière criminelle, le Central CID se prépare à initier des procédures en vue d’obtenir un Judge’s Order en vue de permettre aux spécialistes de l’IT Unit de la police d’entreprendre une forensic analysis. Jusqu’ici, dans sa première déposition à charge, Paul Foo Kune, propriétaire de Play-on-Line, a déposé deux séries d’e-mails, avec un total de 16, pour déclencher le scandale du GamblingGate.
Mais, avec l’ordre du juge en Chambre attendu dans le cas de Jean-Michel Lee Shim, le nombre de messages électroniques susceptibles d’être versés dans le dossier augmentera de manière significative pour permettre aux limiers du Central CID de reconstituer ce puzzle. Il n’est pas à écarter que d’autres arrestations soient effectuées au cours de la semaine à venir sur la base des éléments révélés par la teneur de ces messages e-mails.
« Tout semble indiquer que l’accès et l’examen en profondeur des comptes e-mails de Jean-Michel Lee Shim constituera l’ouverture d’une véritable boîte de Pandore de contacts et de dealings de sa part. Le patron de Sport Data Feed Ltd n’a pas hésité à révéler ses affinités politiques en marge de cette affaire et d’autres squelettes dans le placard pourraient également voir le jour », suppute-t-on dans des milieux concernés suivant de près les différentes étapes de cette affaire.
Rs 300 000 pour le “Hearing In Chambers”
En tout cas, dès la semaine prochaine, la bataille des e-mails en provenance des comptes de Jean-Michel Lee Shim et d’autres protagonistes déjà en détention policière ou dans le collimateur des enquêteurs du Central CID s’annoncera ardue. Toutefois, les explications de Jean-Michel Lee Shim sur les messages et instructions électroniques échangés entre le 29 mars et le 10 juin de cette année s’avéreront capitales pour les prochaines étapes de l’enquête. Subséquemment, il sera confronté à d’autres aspects de cette affaire déballés à la lumière de tous les e-mails récupérés sur la base de ce Judge’s Order prévu.
Entre-temps, les hommes des ACP Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi se concentrent sur un autre protagoniste de première ligne dans ce scandale, soit le secrétaire du juge Abdurrafeek Hamuth, Krisnadatt Jory. Un Judge’s Order a été sollicité en cette fin de semaine autorisant un examen et un décryptage complet des mémoires de son téléphone cellulaire et de ses ordinateurs.
Sur la base des premiers e-mails en possession du Central CID, le rôle de Krisnadatt Jory est de premier plan dans le recrutement par le réseau du secrétaire du juge Asraf Caunhye, Rajendranath Issuri, « pour cette mission ». Dès le premier message électronique, le prix de Rs 300 000 a été arrêté en prévision du Hearing In Chambers de la demande d’injonction contre Play-On-Line fixée au lundi 29 avril.
En présence de son avocat, Me Virendr Ramchurn, Krisnadatt Jory répète lors de son interrogatoire que ses e-mails ont été piratés tout en rejetant les accusations de complot en vue de détourner un jugement de la Cour suprême en faveur de Sport Data Feed Ltd. Mais la teneur des échanges avec Jean-Michel Lee Shim les 6 et 7 juin derniers, en complément avec les messages récupérés de l’iPhone de l’avoué Roshan Rajroop, sont considérés comme extrêmement accablants pour ce suspect, dont l’interrogatoire devra reprendre ce week-end en prévision du rendez-vous de Jean-Michel Lee Shim aux Casernes centrales.
De son côté, Sahadeo (Vikash) Ramjeet, le comptable de Jean-Michel Lee Shim et un des responsables de Sport Data Feed Ltd, est venu de l’avant avec une thèse de complot contre cette dernière société et attribuée à deux hommes de loi. C’est ce qu’il a laissé entendre lors de la séance d’interrogatoire d’hier en présence de son homme de loi, Me Teeluckdharry, au Central CID.
« Dan sa zafer-la, mo viktim enn konplo. Parski avoué Preetam Chuttoo, ki ti pe defann Sport Data Feed Ltd, inn zalou ki fer nou inn sanz avoué et nounn inn al get avoué Roshan Rajroop. Avoué Chuttoo ek Roshi Bhadain inn konploté pou fer nou ditor », aurait déclaré en substance Vikash Ramjeet lors de son interrogatoire. Vu que les six inculpés étaient au tribunal de Port-Louis dans la matinée pour les différentes Bail Motions présentées par les conseils légaux, les séances d’interrogatoire ont repris en cours d’après-midi.
D’autre part, l’ICAC se prépare à démarrer une Preliminary Enquiry aux termes de la Prevention of Corruption Act suite à la réception du dossier d’enquête du central CID sur le cas du chef inspecteur Hector Tuyau. Ce dernier s’est retrouvé dans le GamblingGate suite à la présence dans la MailBox de Jean-Michel Lee Shim de ses e-mails au sujet des démarches pour une intervention chirurgicale qu’a subie sa fille en France en mai 2011.
Après cette première étape, l’ICAC devra déterminer un calendrier de travail en vue d’entendre les versions des différentes parties, dont celles du bookmaker Jean-Michel Lee Shim et d’autres membres de la famille Tuyau, au sujet de leur proximité aussi bien que celle de l’ancien Patron de la Police des jeux.
En cette fin de semaine, aucun autre détail n’a transpiré quant au volet Hector Tuyau dans le GamblingGate. Me Rama Valayden, dont les services ont été retenus par Hector Tuyau, a confirmé au Mauricien qu’il se mettra en contact incessamment avec les responsables de l’ICAC en vue de déterminer la marche à suivre.