Le 2 novembre prochain, Maurice commémorera le 180e anniversaire de l’arrivée des immigrants indiens à Maurice. Le président de la Global Organisation of People of Indian Origin (GOPIO) International, Mahen Utchanah, annonce qu’en parallèle à la célébration prévue par le gouvernement dans ce contexte, GOPIO International marquera l’événement avec la présence d’invités de marque.
Des conférences autour de l’indianité et de la culture seront au menu de cette célébration du 31 octobre au 5 novembre. La ministre des Affaires étrangères indienne Sushma Swaraj, invitée par son homologue mauricien Arvin Boolell, devrait être de la partie le 2 novembre. L’invitation de la ministre indienne a été renouvelée par Mahen Utchanah la semaine dernière lors d’une rencontre avec celle-ci. Le président de GOPIO International compte par ailleurs inviter d’autres personnalités du gouvernement indien. Il rappelle que lui-même et Armoogum Parsuramen, président de GOPIO International de la branche francophone, ont récemment participé à une conférence internationale dans le cadre du 160e anniversaire de l’arrivée des immigrants indiens en Guadeloupe.
Au programme, à partir du 31 octobre, un GOPIO Youth Festival auquel participeront une centaine de jeunes de La Réunion, d’Afrique du Sud, des États-Unis, de la Guadeloupe, du Tamil Nadu et du Gujurat, entre autres. Le but : « Montrer aux jeunes qu’il ne faut pas qu’ils oublient leur culture et qu’il importe de garder le contact avec leur langue ancestrale. Il faut préserver le mauricianisme mais il faut aussi préserver les valeurs ancestrales », indique M. Utchanah. Par ailleurs, se tiendra un défilé de « dames d’origine indienne d’outremer. Les femmes ont joué un rôle important dans la vie des familles indiennes. Elles ont travaillé dans les champs à l’instar d’Anjalay. Elles ont soutenu leur mari et élevé leurs enfants ».
Ces activités qu’organisera GOPIO International bénéficieront du soutien du ministère de la Culture.
Le 2 novembre aura lieu la cérémonie officielle par les autorités mauriciennes.