La chaîne de solidarité s’agrandit. Depuis le communiqué du gouvernement qui a annonçait avoir pris la décision de rompt la communication avec le comité de soutien au gréviste Clency Harmon, plusieurs personnalités, dont des personnalités politiques ont fait le déplacement auprès de Clency Harmon, qui en est à son douzième jour de grève aujourd’hui, lundi 8 avril.

Après Sheila Bunwaree du MMM, Françoise Labelle de la Nouvelle Plateforme militante, Tania Diolle de Mouvement Patriotique (MP),  ainsi que le comité de soutien mis sur pied qui comprend les membres de Rezistans ek Alternativ, le Père Jean-Claude Véder, Zezi Vre Zom et Affirmation Action, Adrien Duval, Véronique Leu Govind et Aurore Perraud du PMSD, Patrick Assirvaden et l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam sont également venus soutenir son action cet après-midi aux abords de l’Église immaculée dans la capitale.

Navin Ramgoolam affirme pour sa part qu’il a suivi l’exemple de l’Afrique du Sud lorsqu’il a institué la commission justice et vérité afin de corriger les injustices qui ont eu lieu afin de refermer les plaies, mais qu’il ne comprend pas pourquoi le gouvernement n’applique pas simplement les recommandations des rapports. « Inn dépans sipa Rs 63 millions lor rappor la. Rappor la inn sorti, bizin pran bann aksyon! zot inn desid avoy sa lor reform comittee pou gayn letan. Je trouve cela regrettable q’une personne fasse une grève pendant tant de jours. Si l’Attorney General ne veut pas communiquer, qu’il envoie un représentant », a lancé le leader des rouges face à la presse. « Fode nou vini pou gayn sa solution-la », a-t-il conclut.

« Aujourd’hui dans l’opposition nous continuerons à interpeller le gouvernement et demain dans le gouvernement nous ferons en sorte d’établir l’effectif qu’il faut, les fonds afin que ces familles obtiennent la justice », a fait ressortir Adrien Duval avant d’indiquer qu’« il est important de rappeler que le PMSD dès 2013 a chapeauté ce dossier et aujourd’hui ces 42 cas, que ce soit pour la commission ou le Land Recherche and Mediation Unit, sont tous les deux d’accord que se sont des cas « genuine ». Nous assurons que le PMSD reprendra ce cas au Parlement. La balle est dans le camp du gouvernement, si rien n’est fait, nous nous ferons le nécessaire », a-t-il lancé face à la presse cet après-midi.