La direction de New Mauritius Hotels (NMH) a de nouveau ce matin démenti les rumeurs d’OPA (Offre publique d’achat) sur le groupe hôtelier et a confirmé que le groupe ENL a acquis, ces derniers jours, sur le marché officiel de la Bourse, de gros lots de titres de NMH pour porter sa participation dans le groupe hôtelier à 29,87%. « ENL croît en NMH et se réjouit d’avoir un “bigger chunk” dans le capital du groupe hôtelier », a déclaré Hector Espitalier-Noël, président du conseil d’administration de NMH, à l’assemblée générale des actionnaires tenue à l’hôtel Labourdonnais. Hector Espitalier-Noël, qui est également CEO du groupe ENL, a clôturé la réunion sur une note d’optimisme : « Nous mènerons le groupe à de nouveaux sommets de réussite. »
La volatilité du cours de NMH sur le marché officiel de la Bourse ces dernières semaines et les gros volumes échangés ces jours sur cette valeur dans le sillage des rumeurs concernant une hypothétique OPA ont fait l’objet de questions de la part de certains actionnaires présents. Ce matin, le président du conseil d’administration de NMH y a apporté des éléments de réponse. Hector Espitalier-Noël a indiqué que le groupe ENL, comme annoncé dans un communiqué officiel, a acheté cette semaine de gros lots de titres de NMH, qui ont permis à ce dernier de porter sa participation au capital de NMH de 24,05% à 29,87%.
Hector Espitalier-Noël a déclaré que l’ENL est heureux d’avoir pu accroître sa part dans le groupe hôtelier. ENL, a-t-il expliqué par la suite, avait été approché par des vendeurs de gros volumes d’actions de NMH et avait considéré que c’était une occasion à saisir. « ENL believes in NMH », a-t-il soutenu. À la question de savoir si ENL envisageait de porter sa part dans NMH à 30% ou plus, Hector Espitalier-Noël a répondu : « Je ne peux me prononcer sur les intentions d’ENL. La question doit être posée au conseil d’administration d’ENL. »
D’autre part, Hector Espitalier-Noël a démenti à nouveau les rumeurs d’une probable OPA sur NMH, dont une publication en ligne avait fait état récemment, précisant que le conseil d’administration de NMH n’a jamais été en présence d’une telle offre. Faisant référence à l’information à l’effet qu’un directeur de NMH, en l’occurrence Herbert Couacaud (ancien CEO du groupe Beachcomber), serait partie prenante de cette opération d’OPA, Hector Espitalier-Noël a indiqué qu’il s’est enquis immédiatement auprès d’Herbert Couacaud. Ce dernier lui a fait savoir « qu’il n’était pour rien dans cette affaire et que tout cela n’était que rumeur ». Le président de NMH devait ajouter : « On ne peut agir selon les rumeurs. Le conseil d’administration restera toutefois vigilant. »
Répondant à une autre question d’un actionnaire, Hector Espitalier-Noël a laissé entendre que trois sociétés étaient derrière les ventes de gros lots de titres de NMH cette semaine. Il a mentionné les noms de Promotion & Development, de Kingston Asset Management et de Taylor Smith. ENL a acheté une part importante des titres proposés. Il a en outre affirmé que ENL a aussi acheté un gros volume d’actions « Préférence » de NMH cette semaine, une transaction qui a eu lieu sur le « crossing board » du marché boursier.
Par ailleurs, Gilbert Espitalier-Noël, CEO de NMH, a brossé un tableau des perspectives intéressantes qui se présentent au groupe hôtelier, laissant comprendre que la direction s’attend à une performance améliorée du groupe pour l’exercice financier 2015/2016.