Le “déjeuner” de Chamarel au lendemain du Barbé 2012, tant décrié depuis, continue d’alimenter la sphère hippique. Depuis le communiqué officiel du Mauritius Turf Club émis vendredi dernier — confirmant notre scoop de la veille — puis l’intérêt de la Gambling Regulatory Authority et de la Police des Jeux de suivre de près l’affaire, c’est maintenant au tour du Prime Minister’s Office de demander des explications sur ce dimanche pas comme les autres au Domaine Saint-Denis.
De sources bien informées, nous apprenons effectivement que cette situation irrite du côté de l’Hôtel du gouvernement, d’où la demande du PMO de tirer les choses au clair.
Les licencees du MTC concernés ont, pour la plupart, été jusqu’à présent entendus. Les Racing Stewards avaient convoqué en deux temps (vendredi et samedi dernier) les jockeys présents au déjeuner. Le président du MTC, Gilbert Merven, présent lui aussi au déjeuner, a donné sa version des faits vendredi dernier.
Ce sujet d’actualité a par ailleurs été abordé lors de la réunion hebdomadaire des commissaires administratifs mardi. La Police des Jeux a été à l’écoute de ces mêmes jockeys cette semaine, alors que la GRA et le PMO veulent pour leur part connaître les tenants et aboutissants de cette affaire.
Par ailleurs, pour la 13e journée, Johnny Geroudis a fait appel de sa sanction de mardi (une semaine de mise à pied pour sa monte sur Green Keeper dans le Barbé). Il sera donc en selle ce samedi.