Nooresh Juglall sera privé de compétition pendant deux mots

Coup dur pour Nooresh Juglall. Lui qui a vu son contrat renouvelé de six mois par le Singapore Jockey Club en janvier a écopé d’une lourde sanction samedi à Kranji. Deux mois de mise à pied pour le jockey mauricien pour trois cas de careless riding qui le privera de compétition jusqu’au mardi 2 avril.

Deux des trois charges aux dépens de Nooresh Juglall sont intervenues durant la même course de samedi dernier. Dans la sixième épreuve du jour, les RS ont appliqué le MRA Rule 44 (9 (a) (ii) et le Mauricien a accepté une faute de careless riding sur Northern Sun, lequel a gêné Taichi Belt.

« The Stewards Stewards took into account his record, guilty plea and the degree of interference and carelessness. Juglall was suspended from riding in races with effect from Saturday, 09 February 2019 to Sunday, 17 February 2019 both dates inclusive (two Singapore Race Days) and was advised of his Right of Appeal. »

Dans la course suivante, Juglall a commis une double erreur (careless riding) sur sa monture Reach For The Sun. Il a écopé dans un premier temps (faute sur King Zoustar à 800m) d’une suspension allant du 18 février au 1er mars, puis d’une autre (faute sur Star Empire à 750m) prenant effet du 2 mars au 2 avril. Les trois sanctions sont appliquées concurremment, avec un droit d’appel pour Juglall.

Finalement, les Racing Stewards du SJC ne sont pas allés de main morte samedi. Outre Juglall, le Sud-Africain Grant van Niekerk est également passé à la trappe avec une suspension de cinq jours et une amende de 20 000 dollars singapouriens toujours pour careless riding dans l’épreuve d’ouverture.