A man takes photos of dogs wearing masks in a stroller in Shanghai on February 19, 2020. - The death toll from China's new coronavirus epidemic jumped past 2,000 on February 19 after 136 more people died, with the number of new cases falling for a second straight day, according to the National Health Commission. (Photo by NOEL CELIS / AFP)

Le chien d’une femme atteinte du coronavirus a été placé en quarantaine à Hong Kong après que des échantillons prélevés sur l’animal ont été testés positifs au coronavirus, ont annoncé vendredi les autorités, même si aucun risque de contagion de l’animal de compagnie à l’homme n’est avéré.

Le chien ne présente aucun symptôme de la maladie, a souligné le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement.

Mais « des échantillons prélevés dans les cavités nasales et orales ont été testées faiblement positifs au virus du Covid-19 », a déclaré un porte-parole qui n’a pas précisé ce qui avait initialement poussé les autorités à réaliser des tests sur l’animal.

Le chien a été récupéré mercredi au domicile de sa propriétaire, une sexagénaire qui avait la veillé été testée positive et hospitalisée à l’isolement.

Il n’existe aucune preuve que des animaux comme des chats ou des chiens pourraient transmettre le virus à l’homme mais le ministère a estimé que les animaux domestiques de personnes contaminées devaient être placés pendant 14 jours en quarantaine dans des refuges dédiés.

La cheffe des services de santé de l’ex-colonie britannique, Sofia Chan, a précisé que davantage d’analyses seraient réalisées sur le chien, qui demeurera à l’isolement jusqu’à ce qu’il soit « testé négatif ».

Hong Kong dénombre 93 cas de coronavirus, dont deux personnes décédées.

yz/rbu/jac/jug/oaa

© Agence France-Presse