Certains réservataires du complexe d’appartements Petit Village à St Antoine, dont le manque de financement a causé l’arrêt des travaux en 2011, ne savent plus à quel saint se vouer. Et pour cause, se retrouvant à ce stade sans titre de propriété, les plaignants réclament ni plus ni moins le remboursement des sommes versées, allant de Rs 500 000 à Rs 1 million pour certains.

Pour rappel, ce projet résidentiel faisait partie d’A & A Construction qui a été mise sous administration, dans le sillage du scandale financier autour du Ponzi Scheme, avec dans la foulée, la nomination de deux administrateurs de la firme BDO, Georges Chung et Yacoob Ramtoola en mai 2013. Entamée en 2009, « il a été dit que les appartements seraient prêts en 2011 », fait ressortir un des plaignants pour qui le chantier s’offre comme une plaie béante à ses yeux.

Ce retraité ajoute qu’il a avancé Rs 500 000 pour l’acquisition d’un appartement et l’attente d’un remboursement devient de plus en plus interminable et insoutenable pour lui. Sollicité par Week-End, George Chung soulignant d’emblée, que « la plupart des réservataires se sont désistés du projet », ajoute qu’il multiplie les efforts afin de satisfaire ceux voulant un remboursement dans le plus bref délai.