L’indice des prix à la consommation (CPI) a subi une hausse de 4,2 points (+3,2 %) l’année dernière, passant de 130,4 points en décembre 2011 à 134,6 points en décembre 2012. Le CPI, annonce Statistics Mauritius, est resté inchangé en février et mai et a pris une courbe ascendante pour les autres mois.
La hausse de 2012 du CPI est expliquée en grande partie par la majoration des prix des boissons alcoolisées et du tabac, des frais plus élevés de consommation dans les bars et restaurants, l’augmentation des honoraires des médecins et des cliniques et des tarifs d’eau et prix du gaz ménager. L’année, selon Statistics Mauritius, a été aussi marquée par la baisse des prix des légumes et des fruits et des taux d’intérêt sur le prêt-logement.
C’est le sous-indice « Boissons alcoolisées/tabac » qui affiche la plus forte augmentation (+10,3 %) pour 2012. Cette montée, selon les données de Statistics Mauritius, est attribuable au relèvement des prix des cigarettes (l’indice pour ce produit progressant de 11,5 %) et des boissons alcoolisées (+9,2 %). Le sous-indice « Restaurants/hôtels » termine l’année avec une hausse de 6 % causée par l’augmentation des prix des mets (+2,6 %) et de la nourriture/boissons dans les bars/restaurants (+11,9 %). La majoration des frais des cliniques (+5,7 %) et des médecins (+8,1 %) a affecté le sous-indice de la « Santé » alors que celui du Logement/Eau/Électricité/Gaz » a subi une hausse de 4,7 % en raison principalement de l’imposition de tarifs d’eau plus élevés (+37,1 %), de tout-à-l’égout (+35,2 %), du gaz ménager (+10 %).
Statistics Mauritius rapporte que dans la catégorie « Mobiliers/Équipement ménager », des augmentations des prix des produits de lessive ont été enregistrées alors que pour les produits d’habillement, les prix des vêtements et des chaussures ont été légèrement à la hausse. S’agissant des produits alimentaires, dont le poids dans le CPI est conséquent, le relevé officiel fait voir que le sous-indice a été affecté (+1,5 %) par la montée des prix du riz, du pain, de la viande, du poisson et des boissons légères mais qu’il y a eu également une réduction des prix des légumes, des fruits, du lait et du sucre.
Le taux d’inflation pour 2012 s’est élevé à 3,9 % contre 6,5 % l’année précédente. Si l’on exclut les boissons alcoolisées et le tabac, le taux d’inflation est ramené à 2,6 % par rapport à 5,3% en 2011.
Par ailleurs, conformément aux recommandations internationales, Statistics Mauritius a mené une enquête sur le budget des ménages de janvier à décembre 2012 en vue de recueillir le maximum de données sur la tendance dans les dépenses de consommation de la population. Ces données serviront à la remise à jour du panier de produits et services du CPI. Statistics Mauritius annonce que le bulletin de mai 2013 sur le CPI prendra en considération les données de l’enquête de 2012. Une nouvelle série d’indices avec comme base la période janvier-décembre 2012 sera introduite.