L’enquête judiciaire pour faire la lumière sur les inondations du 30 mars 2013, qui ont fait 11 victimes, a pris fin hier après-midi. Le sergent Goolap, affecté à la CID de Port-Louis Sud a été entendu de nouveau. Il a soutenu qu’aucun des témoins qu’il a interrogés dans les environs de la Gare Victoria n’avait déclaré que les eaux provenaient du Ruisseau du Pouce.
Lors de la dernière séance d’audition en cour correctionnelle de Port-Louis, dans le cadre des inondations meurtrières du 30 mars 2013, le sergent Goolap, le dernier à témoigner, a affirmé qu’un marchand ambulant qui travaillait à la Gare Victoria le jour du drame avait indiqué que les eaux qui ont envahi la foire Monneron provenaient des rues Jemmapes et Jummah Mosque. L’officier de police ajoute que les drains aménagés à la foire Monneron n’ont pu évacuer la quantité conséquente d’eaux des flash floods du 30 mars. Questionné par la magistrate sur la provenance de ces eaux, le sergent devait affirmer qu’aucun des témoins qu’il a interrogés dans les environs de la Gare Victoria n’avait déclaré que les eaux provenaient du Ruisseau du Pouce. L’audience s’est achevée avec les observations de Me Rajesh Unnuth, watching brief des employés de la State Property Development company (SPDC). Ce dernier a présenté une copie de ses recherches à la cour sur les cas de flash floods et sur les difficultés encourues lors des inondations du 30 mars 2013. La magistrate quant à elle a rappelé aux avocats présents qu’elle n’était pas mandatée pour faire des recommandations sur le fonctionnement des différentes autorités impliquées dans ces inondations mais que le but de cette enquête judiciaire est de tirer des conclusions sur les causes des décès des onze victimes. Elle a par la suite réservé ses conclusions à une date ultérieure.
Rappelons que l’enquête judiciaire a été initiée par le DPP afin de faire la lumière sur les inondations du 30 mars 2013. Le ministère public est représenté par Mes Raj Rammaya, Keshri Soochit et Anuradha Purryag-Ramphul. Me Rajesh Unnuth tient un watching brief pour les employés de la SPDC, Mes Viren Ramchurn et Prakash Bakee pour les familles Rughooputh et Ramdhari. Me Akil Bissessur défend les intérêts de la famille Wright et Me Gavin Glover, assisté par Me Rishi Bhoyroo, représente les cadres de General Construction Company. Me Ravi Rutnah défend les intérêts des employés de Rapid security.
Les victimes des inondations meurtrières du 30 mars 2013 sont Jeffrey Allan Wright, Sylvia Wright, Toolsee Ram Ramdhari, Pravin Kumar Khoosye, Karmish Saligram Tewary, Dhanraj Saligram Tewary, Retnon Sithanen, Rabindranath Bhobany, Fan Lan Wong Tat Chong Lai Kim, Christabel Moorghen et Stevenson Henriette.