Le chargé d’Affaires de l’Ambassade du Japon, Takanari Kakuda, et Sailesh Ramchurn, Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Maurice à Antananarivo, ont procédé hier à la signature de l’échange de notes portant sur le Projet d’Amélioration du Système de Radar Météorologique dans les locaux de l’ambassade de Maurice.
Le document porte sur un financement additionnel, d’un montant de 190 000 000 yens (Rs 54,9 M), qui vient s’ajouter aux autres accords qui ont été signés le 10 juin et le 13 décembre 2013. Suite à cette troisième signature, le montant total accordé par le gouvernement du Japon à l’île Maurice pour la réalisation dudit Projet Phase 1 et Phase 2 s’élève à 1 340 000 000 yens (Rs 387 M). Un accord de don a été également conclu entre Akira Nishimoto, représentant résident du bureau de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) à Madagascar et le Chargé d’Affaires de la République de Maurice.
Maurice est une île très vulnérable aux cyclones qui causent de grands dégâts, les inondations et les glissements de terrain dus, entre autres, au changement climatique. Le radar météorologique du pays datait de 1979 et n’est plus fonctionnel depuis 2002. Les systèmes d’alerte existants ne permettent pas d’observer rapidement la probabilité de survenue d’une catastrophe naturelle. Dans ce contexte, le projet permettra en premier lieu l’acquisition et l’installation d’un radar de type S-Band Doppler. En outre, il permettra également de bâtir une nouvelle tour qui servira à la fois d’accueillir le nouveau radar avec les systèmes de communications et de centre d’exposition pour les visiteurs à Trou-aux-Cerfs. Les informations météorologiques beaucoup plus précises et en temps réel issues de ce projet profiteront directement à toute la population mauricienne ainsi qu’aux touristes qui séjournent à Maurice. De même, les îles de l’océan Indien pourront également s’en réjouir de par le partage d’informations. Selon un calendrier prévisionnel, le projet est prévu d’être achevé avant la fin de 2017.
Afin de maximiser le résultat de ce projet de don, le gouvernement du Japon s’engage, à travers la JICA, également à renforcer son appui au Service Météorologique de Maurice par un projet de coopération technique qui fournira des formations techniques, des transferts de technologie pour l’opérationnalisation et les maintenances du radar Doppler.